100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 21.01.2010 10h44
L'Espagne pourrait demander à l'UE de lever l'embargo sur les armes à destination de la Chine

L'Espagne va proposer que l'Union européenne envisage la levée de l'embargo sur les armes à destination de la Chine et lui accorde un statut complet d'économie de marché, a déclaré le l'ambassadeur d'Espagne en Chine.

S'étendant sur les tâches qui vont incomber à l'Espagne durant ses six mois de présidence tournante de l'Union européenne, Carlos Blasco Villa a déclaré que Madrid encouragerait la signature d'un partenariat de coopération complet entre la Chine et l'Union européenne.

« Les relations entre l'Union européenne et la Chine sont bonnes, mais elles peuvent être meilleures encore », a-t-il dit.

L'ambassadeur d'Espagne en Chine souhaite renforcer les liens au niveau d'un partenariat complet, un type de relations que la Chine a déjà établi avec un certain nombre de pays, dont l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

« L'établissement d'un tel partenariat sera la preuve que les liens vont au-delà du simple commerce », dit-il.

L'Espagne, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne du 1er janvier au 30 juin, demandera à l'Union d'envisager la levée de l'embargo sur les armes à destination de la Chine, a-t-il ajouté.

« Nous espérons approfondir les discussions sur ce sujet », a-t-il dit.

Imposé voici vingt ans, l'embargo est pointé du doigt par un certain nombre d'analystes comme étant un obstacle aux liens sino-européens.

Madrid tient aussi à faire inscrire à l'agenda de l'Union européenne l'octroi du plein statut d'économie de marché au premier exportateur du monde, a dit M. Blasco.

Dans un compromis pour entrer dans l'Organisation mondiale du Commerce en 2001, la Chine avait autorisé les membres de l'OMC à ne pas la reconnaître comme pleine économie de marché avant 2016.

Mais ce statut bâtard a fait que la Chine est devenue victime d'un nombre croissant d'accusations de dumping.

Ainsi, de janvier à novembre de l'année dernière, 212 procès commerciaux ont-ils été lancés contre la Chine, concernant une valeur en exportations de 12 milliards de dollars US, a indiqué le Ministère du Commerce. Ces deux chiffres ont doublé par rapport à l'année précédente.

« Pour sortir le monde de la crise financière, nous devons rejeter le protectionnisme commercial », a dit M. Blasco.

Plus de 80 pays et régions, dont l'Australie et la Nouvelle-Zélande, ont déjà accordé le plein statut à la Chine.

Mais, dit-il, afin de convaincre les membres de l'Union européenne, la Chine doit ouvrir plus encore son secteur des services et rendre le Yuan pleinement convertible, ajoutant qu'il comprenait l'approche graduelle et pondérée de la Chine dans son ouverture.

Le statut d'économie de marché, pomme de discorde en matière de commerce et de monnaie, est depuis longtemps un sujet d'irritation dans les relations sino-européennes.

Six mois ne suffiront peut-être pas à résoudre ces problèmes, a-t-il dit. Mais il espère que les négociations qui seront conduites pendant cette période ouvrent la voie à un « progrès substantiel » pour le prochain sommet sino-européen de la fin de l'année.

« Nous espérons vraiment que l'heure est venue pour l'Union européenne et la Chine de discuter de cela lors du prochain sommet », a-t-il dit.

Le dernier sommet annuel s'est tenu à Nanjing, capitale de la province du Jiangsu le 30 novembre. Le prochain, ce sera le 13e, aura lieu à Bruxelles.

Mais ce qui inquiète le plus l'ambassadeur, s'agissant des liens sino-européens, est le déséquilibre commercial.

Citant des chiffres européens, M. Blasco a dit que les exportations chinoises en 2008 étaient de 248 milliards d'euros (357 milliards de dollars US), mais que ses importations n'étaient que de 78 milliards d'euros.

« Nous savons parfaitement que nous ne pouvons concurrencer la Chine dans les industries à forte main-d'oeuvre », dit-il.

Une des façons d'améliorer l'équiilibre est de permettre à la Chine d'importer plus de produits de haute technologie, pour lesquels les Européens sont justement renommés, a-t-il dit.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle à renforcer le dialogue sur le dossier nucléaire iranien
La Chine défend ses droits légitimes en mer de Chine orientale
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale
Les Chinois sont-ils des « fanatiques de travail » ?
Moins de taxes et une croissance plus forte
La Chine apporte encore plus d'opportunités au monde
La Taxe carbone critiquée en tant qu' « impérialisme écologique »