100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 07.01.2010 16h23
Chine : des responsables démis de leurs fonctions suite à un incendie dans une mine de charbon du Hunan

Cinq responsables de niveau du district et du bourg ont été démis de leurs fonctions pour un incendie dans une mine de charbon de la province centrale du Hunan, a annoncé mercredi soir un responsable du district.

L'incendie s'est produite mardi 5 janvier à 14h00 dans la mine de charbon de Lisheng, dans le bourg de Tanjiashan du district de Xiangtan, causant la mort de 25 personnes.

Guo Pingyang, directeur du bureau de la sécurité de la mine de charbon de Lisheng, figure parmi les responsables sanctionnés, a indiqué Yu Ye, responsable du département de l'information du comité du PCC pour le district de Xiangtan.

Hu Mingwei, vice-chef du gouvernement du district chargé de la sécurité des mines de charbon, a démissionné.

L'accident s'est produit alors qu'environ 70 mineurs travaillaient dans le puits. 43 d'entre eux ont pu s'échapper. Au moins trois mineurs seraient encore pris au piège.

Wang Shuhe, directeur adjoint de l'Administration d'Etat pour la sécurité des mines de charbon, est arrivé mercredi à Xiangtan pour superviser l'enquête et les opérations de secours.

"Ils sont responsables de ne pas avoir décelé et fait disparaître des risques de sécurité latents qui ont mené à un incendie des câbles souterrains dans la mine", a-t-il indiqué le 6 janvier.

Lisheng est une mine de charbon privée qui compte 180 employés. Des travaux de modernisation sont en cours afin de doubler la production annuelle à 60 000 tonnes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
91,5% des villages administratifs de Chine ont accès à Internet
Dix pandas bientôt à Shanghaï pour célébrer l'Expo
Le monde 2009 aux yeux des Chinois
La Chine de 2009 : être « incomprise » en tant que pays émergent
La Chine et l'Europe : plus partenaires qu’adversaires
Montée rapide d'une conscience civique au sein de la societe chinoise
La France « profondément blessée » après son échec cuisant aux EAU