100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 02.11.2009 08h37
Le ministre chinois des Affaires étrangères souligne l'importance de l'amitié sino-africaine

Yang Jiechi, ministre chinois des Affaires étrangères, a souligné l'importance de l'amitié sino-africaine à l'approche de la 4e conférence ministérielle du Forum sur la coopération Chine-Afrique (FCCA).

Cette conférence aura lieu à Charm el-Cheikh, station balnéaire égyptienne, les 8 et 9 novembre prochains. Le Premier ministre chinois Wen Jiabao, le président égyptien Hosni Mubarak ainsi que plusieurs dirigeants africains assisteront à la cérémonie d'ouverture de l'événement.

Dans une interview accordée à Xinhua, Yang Jiechi a déclaré que la réunion serait l'occasion de développer l'amitié et la coopération sino-africaines suite au Sommet de Beijing organisé dans la capitale chinoise en 2006. La conférence est essentielle au développement des relations sino-africaines en cette nouvelle ère, a-t-il ajouté.

Pendant l'interview, le ministre chinois a passé en revue l'histoire de l'amitié qu'entretient la Chine avec les pays africains, qui remonte à plus de 2 000 ans, ainsi que son développement ces dernières décennies, en particulier depuis la fondation de la République populaire de Chine.

La Chine est le plus grand pays en développement tandis que le continent africain compte le plus de pays en développement. Grâce à des expériences historiques, des objectifs de développement et des intérêts similaires, les deux parties se sont toujours soutenues et ont forgé une amitié basée sur la fraternité, a indiqué Yang Jiechi.

Le FCCA, établi en 2000, est devenu une plate-forme importante qui permet à la Chine et à l'Afrique de dialoguer et de coopérer tout en enrichissant les domaines de coopération entre les deux parties.

Le Sommet de Beijing du FCCA s'est ouvert le 4 novembre 2006. A cette occasion, le président chinois Hu Jintao a annoncé la mise en place d'un plan d'aide massif en faveur des pays africains, comprenant des mesures liées à l'investissement, au commerce, ainsi qu'à d'autres domaines essentiels de coopération. Le plan avait pour objet d'établir un nouveau type de partenariat stratégique avec le continent africain.

La Chine s'était alors fixée huit objectifs: doubler l'aide accordée à l'Afrique en 2006 en trois ans, accorder 3 milliards de dollars de prêts préférentiels et 2 milliards de dollars de crédits acheteurs préférentiels d'ici 2009, établir un fonds spécial de 5 milliards de dollars pour encourager les investissements chinois en Afrique et annuler certaines dettes des pays d'Afrique les plus lourdement endettés.

Selon Yang, ces huit mesures ont été mises en oeuvre avec succès ces trois dernières années, grâce à une coopération étroite entre les deux parties. Les efforts de la Chine pour réduire la pauvreté et améliorer les conditions de vie en Afrique ont été reconnus à travers le monde.

Le ministre a ajouté que la prospérité et le développement dans le monde seraient impossibles sans l'Afrique, et qu'aider l'Afrique à se développer était la responsabilité de l'ensemble de la communauté internationale.

Il a ajouté que la Chine continuerait à remplir ses devoirs internationaux et à contribuer au développement économique et social en Afrique.

Il espère également que la communauté internationale, en particulier les pays développés, respectera ses engagements, fera des efforts pour sortir l'Afrique de la pauvreté et contribuera à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement.

La prochaine conférence ministérielle du FCCA tracera les contours de la coopération Chine-Afrique pour les trois ans à venir, a précisé Yang, ajoutant qu'il estimait que la réunion ouvrirait un nouveau chapitre dans l'histoire de l'amitié sino-africaine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Airbus ouvrira son premier centre de logistique en Chine
L'indice de confiance des consommateurs chinois au plus haut depuis 2 ans
Les suicides successifs chez France Télécom donnent un avertissement à la Chine
Pourquoi la Chine qui fait constamment l'objet d'enquêtes antidumping continue-t-elle à faire de gros d'achats à l'étranger ?
Les trois grandes erreurs de l'Occident qui exige la 'réévaluation du RMB'
Un pas de plus vers l'égalité
Nicolas Sarkozy brandit "la Douce France" comme étendard de l'identité nationale