100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.09.2009 08h25
Xinjiang/Livre blanc: la région travaille dur pour promouvoir l'emploi

Le Xinjiang s'est engagé ces dernières décennies à promouvoir l'emploi local, indique un livre blanc publié lundi à Beijing.

Le gouvernement de la région autonome ouïgoure du Xinjiang a appliqué des politiques dynamiques pour stimuler l'emploi à travers le développement économique durable, affirme le livre blanc intitulé "Développement et Progrès au Xinjiang", publié par le Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois).

En 2008, 8 475 800 habitants du Xinjiang avaient un emploi. Le taux de chômage enregistré dans les zones urbaines était de 3,7%.

Depuis la mise en oeuvre de la stratégie de développement des régions de l'ouest du pays, plus de 300 000 habitants du Xinjiang sont embauchés ou réembauchés chaque année.

Des agences locales chargées des ressources humaines ont été créées et un système public d'aide à l'emploi a pris forme au Xinjiang.

En 2008, la région comptait 107 centres de service d'aide à l'emploi, avec 3 944 employés.

Ces dernières années, l'exportation de main-d'oeuvre est devenue une façon pour le Xinjiang de diminuer son taux de chômage, précise le document.

Pendant des années, les habitants vivant dans les régions reculées du sud du Xinjiang dépendaient principalement de l'agriculture et de l'élevage. En 2006, le Xinjiang a lancé un programme d'exportation de main-d'oeuvre dans le district de Jiashi (sud). Le programme s'est ensuite étendu à l'ensemble de la région autonome.

Grâce à ce programme, les habitants ruraux du Xinjiang peuvent trouver du travail dans des entreprises d'autres provinces après une formation professionnelle.

Le gouvernement local doit désigner un ou plusieurs directeurs qui supervisent les travailleurs migrants chez leur nouvel employeur.

Depuis 2006, le district de Jiashi a exporté environ 19 000 personnes dans ces entreprises.

Les travailleurs migrants touchent un salaire net moyen de 7 000 yuans par an, soit le double des agriculteurs et des éleveurs en 2008. Le gouvernement dépense chaque année 300 à 400 millions de yuans pour les formations professionnelles des travailleurs migrants.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Retour de Liu Xiang
Quatre nouvelles condamnations pour des attaques à la seringue à Urumqi
La Chine dépasse pour la première fois les Etats-Unis quant au commerce des articles de luxe
Le PCC adopte une nouvelle mesure pour combattre la corruption
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français