100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 21.09.2009 16h01
Le Président Hu Jintao appelle à maintenir le socialisme à la chinoise

Le Président Hu Jintao a appelé le 20 septembre à maintenir la voie du socialisme à la chinoise, au lieu de « copier le système et le modèle politiques de l'Occident », au cours d'une réunion marquant le 60ème anniversaire de la fondation de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC).

« La CCPPC, en tant qu'une institution politique et une forme de démocratie, est une grande création de la Chine dans son édification du régime politique de démocratie», a déclaré le Président Hu dans son discours prononcé en présence de plus de 800 représentants des diverses milieux.

« Le développement de la démocratie socialiste doit absorber les acquis de la civilisation de l'humanité, comprenant les réalisations obtenues dans le domaine politique, mais cela ne signifie en aucun cas le copiage du système occidental tel quel ».

Le Président Hu invite les membres de la CCPPC à approfondir leur compréhension du socialisme à la chinoise et à s'engager fermement dans cette voie.

Hu Jintao a fait cette déclaration 10 jours avant les célébrations du 60ème anniversaire de la fondation de la Chine Nouvelle le premier octobre.

Ce n'est pas la première fois que les dirigeants d'Etat ont fait de telles remarques. En mars dernier, Wu Bangguo, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois), a dit que la Chine n'introduira pas la domination multipartite, ni la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire.

M.Wu a appelé les députés à l'APN à maintenir la « juste orientation politique », en indiquant la « différence essentielle entre les assemblées populaires de Chine et le système du pouvoir politique de l'Occident.

Une différence est que nous appliquons le système de coopération pluripartite et de consultation politique placé sous la direction du Parti communiste chinois (PCC), mais non le système multipartite occidental, a fait remarquer Wu Bangguo.

Le 20 septembre, le Président Hu a également appelé les membres de la CCPPC à continuer à faire rayonner la démocratie, à renforcer la solidarité et à résoudre des contradictions pour améliorer les rapports entre partis, entre groupes ethniques, entre religions, entre les différentes couches sociales et entre l'intérieur et l'extérieur du pays.

Il a passé en revue l'histoire de la CCPPC et fait l'éloge du rôle que la CCPPC a joué au cours de ces 60 dernières années.

En 1949, entre les 21 et 30 septembre, la première session plénière de la CCPPC a eu lieu à Beiping (aujourd'hui Beijing), avec la participation de 662 représentants.

C'est au cours de cette réunion que Beijing a été choisie pour devenir la capitale de la République populaire.

Les représentants ont également décidé d'adopter le drapeau rouge à cinq étoiles comme le drapeau national et la chanson « La marche des Volontaires » comme l'hymne national.

Le premier gouvernement de la République populaire de Chine a également été élu au cours de cette réunion et Mao Zedong a été nommé le président du premier Comité national de la CCPPC.

Depuis 1949, 85 000 propositions ont été remises au haut organe de décision du pays à travers la CCPPC, et beaucoup d'entre elles ont été adoptées par le gouvernement.

Selon les statistiques de l'année dernière, plus de 31 000 officiels aux échelons au-dessus de district ne sont pas membres du Parti communiste et au moins 6 000 d'entre eux travaillent dans des organisations gouvernementales et des organismes judiciaires aux divers échelons.

Parallèlement, 30 vice-gouverneurs des 31 provinces, municipalités et régions autonomes du continent chinois ne sont pas membres du PCC. 15 grandes et moyennes villes ont des vice-maires non-communistes.

Les membres de la CCPPC proviennent du Parti communiste chinois, des 8 partis démocratiques, des personnalités sans parti, des 8 organisations populaires importantes, des représentants des 56 groupes ethniques et des 5 grands groupes religieux de Chine, des représentants des compatriotes de Hong Kong, Macao et de Taiwan ainsi que des Chinois revenus d'outre-mer et des personnalités représentatives d'autres milieux.

Le Comité national de la CCPPC tient sa réunion annuelle en même temps que la session plénière de l'Assemblée populaire nationale, généralement pendant la première quinzaine de mars. Le média chinois les appelle “les deux réunions”.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Quatre nouvelles condamnations pour des attaques à la seringue à Urumqi
Les salaires des dirigeants des entreprises d'Etat chinoises vont être encadrés
La Chine dépasse pour la première fois les Etats-Unis quant au commerce des articles de luxe
Le PCC adopte une nouvelle mesure pour combattre la corruption
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français