100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 02.09.2009 17h15
La Chine et le Myanmar assument la responsabilité commune de maintenir la stabilité frontalière (porte-parole)

La Chine et le Myanmar assument la responsabilité commune de sauvegarder la stabilité de leur frontière commune, a déclaré Jiang Yu, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse tenue mardi à Beijing.

"La sauvegarde de la stabilité de la frontière entre la Chine et le Myanmar est dans les intérêts fondamentaux des deux peuples et constitue une responsabilité commune pour les gouvernements des deux pays", a-t-elle indiqué.

A propos des récents troubles dans l'Etat Shan du Myanmar, Mme Jiang a souhaité que la situation se calme le plus vite possible et que les habitants du Myanmar s'étant réfugiés en Chine puissent retourner chez eux dès que possible.

Certains gens s'étant installés dans le Yunnan, province chinoise voisine du Myanmar, sont déjà retournés au Myanmar, a-t-elle révélé.

Environ 37 000 personnes ont traversé la frontière pour se réfugier en Chine, après le déclenchement des conflits armés la semaine dernière au Myanmar.

La Chine, en tant que voisin et ami du Myanmar, souhaite que ce dernier maintienne la paix et la stabilité, a poursuivi Mme Jiang, ajoutant qu'en accord avec les principes humanitaires, la Chine a pris des mesures actives pour accueillir les habitants de la frontière du Myanmar.

"Nous souhaitons que le Myanmar règle ses problèmes internes et prenne toutes les mesures nécessaires pour restaurer l'ordre et la stabilité dans sa région frontalière", a ajouté la porte-parole.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un conseiller d'Etat chinois rencontre un conseiller diplomatique du président français
Publication des signes de célébrations du 60e anniversaire de la fondation de la RPC
La France est-elle vraiment un pays romantique ?
Les défis du 'Dimanche’ en France
« Que devons-nous encore faire pour vous contenter et satisfaire, vous les Français ? »