Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 29.07.2009 16h00
Le développement des relations sino-françaises profite aux peuples des deux pays, dit l'ambassadeur Kong Quan

Dans l'actuelle situation internationale aussi complexe que changeante, la Chine et la France auront besoin de renforcer la coopération, face à la mondialisation de l'économie et à la crise financière internationale, a dit l'ambassadeur de Chine en France, Kong Quan.

L'ambassadeur a indiqué que sous l'impulsion des dirigeants des deux pays et avec le soutien des deux peuples, la coopération amicale sino-française sera encore plus fructueuse, elle profitera aux peuples des deux pays et apportera une plus grande contribution à la stabilité et la prospérité dans le monde.

M.Kong a fait ces remarques, quand il est interviewé par le média.

Cette année marque le 45ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France. Il y a 45 ans, le président Mao zedong et le général Charles de Gaulle, clairvoyants, ont décidé d'établir des relations diploamtiques entre les deux pays. La France est devenue le premier pays occidental à établir des relations diplomatiques au niveau d'ambassadeurs avec la Chine.

« Depuis l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France il y a 45 ans, il y a eu de fréquents échanges entre les dirigeants des deux pays et la compréhension mutuelle entre les peuples chinois et français n'a cessé de s'approfondir et la coopération gagne en profondeur dans les différents domaines », a dit M.Kong.

Les relations de partenariat stratégique sino-français dans tous les domaines présentent les caractéristiques de particularité et d'ouverture et revêtent des caractères pragmatiques. Face aux défis d'ordre global, la Chine et la France, deux pays membres permanents du Conseil de Sécurité de l'ONU, oeuvrent activement pour contribuer à promouvoir la paix et le développement dans le monde, a-t-il estimé.

La coopération bilatérale dans le domaine scientifique et technologique a connu toujours de nouveaux développements. Après la construction de la première centrale nucléaire à Dayawan, les deux parties collaborent pour construire le réacteur nucléaire EPR (réacteur à eau sous pression) à Taishan dans la province chinoise du Guangdong. Les trains de type EMU (électric multiple unit), co-produits par les deux parties, courent le long de principales artères ferroviaires de Chine. Le premier avion Airbus A320 assemblé en ville de Tianjin a été déjà livré et son premier vol a marqué que la coopération bilatérale dans l'industrie aéronautique a atteint un niveau plus élevé. Face à la menace posée par de nouvelles maladies infectieuses, les deux parties ont créé des organismes de recherche scientifiques de haut niveau.

«La Chine et la France sont deux grands pays culturels dans le monde. Les peuples des deux pays admirent mutuellement la culture de l'autre partie. Les chefs-d'oeuvre de la littérature française sont toujours aimées par le peuple chinois. Le chinois est à la mode pour plus de 20 000 lycéens et écoliers français », a dit l'ambassadeur. Il a révélé que le nombre des étudiants français actuellement en Chine a dépassé 5 000 et chaque année 400 000 touristes français visitent la Chine. Le nombre des étudiants chinois en France a dépassé 30 000 et chaque année quelque 700 000 touristes chinois visitent la France. 65 villes chinoises sont jumelées avec des villes françaises. Il y a plus d'une centaine de programmes d'échange au niveau des gouvernements, des assemblées, des partis, et entre des organisations de jeunes et de femmes des deux pays.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?