Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 22.04.2009 10h40
La visite du Dalai Lama porte atteinte aux relations internationales

Le président des Etats-Unis Barack Obama risque d'endommager les relations avec la Chine, s'il rencontre le Dalai Lama en octobre, préviennent les experts.

"La Chine s'opposerait certainement à la rencontre du leader des Etats-Unis avec le Dalai Lama car ce serait une grave ingérence dans les affaires intérieures de la Chine", a déclaré Fu Mengzi, spécialiste des études américaines à l'Institut chinois des relations internationales contemporaines.

Le Dalai Lama demande une audience avec le président Obama en octobre, a rapporté mardi 21 avril Associated Press.

Les relations sino-américaines se sont détendues récemment, surtout après la première rencontre du président Hu Jintao avec Obama le 1er avril dernier, la veille du sommet du G20 à Londres.

Au cours de la réunion, le président Obama a accepté l'invitation de Hu Jintao de visiter la Chine cette année et a dit que les relations sino-américaines sont devenues extrêmement constructives.

Les deux dirigeants sont parvenus à un consensus sur les grandes questions d'intérêt commun au sommet du G20, notamment sur le Tibet, a dit M.Fu.

"Le président Obama va briser ce consensus, s'il rencontre le Dalai Lama. Cela aura également une influence négative sur la coopération sino-américaine en ce qui concerne la crise financière et de la sécurité régionale, comme la question nucléaire de la péninsule coréenne", a-t-il dit.

Le père de George W. Bush et l'ancien président Bill Clinton ont rencontré le Dalai Lama en privé, alors que George W. Bush s'est entretenu avec lui pendant une cérémonie publique.

Les analystes disent qu'il est difficile de savoir si le président Obama va rencontrer le Dalai Lama.

Pendant sa campagne pour la présidence des Etats-Unis en juillet, le président Obama a exprimé son soutien dans une lettre adressée au Dalai Lama.

"Mais maintenant que M.Obama est devenu président, il devrait évaluer l'impact de sa visite sur les relations sino-américaines", a déclaré Pang Zhongying, professeur à l'Ecole des relations internationales sous l'égide de l'Université Renmin de Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?