Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 24.03.2009 08h20
Un spécialiste chinois déclare que "la véritable autonomie" du dalaï lama prône "l'indépendance du Tibet"

La "véritable autonomie pour le peuple tibétain" prêchée par le dalaï lama prône "l'indépendance du Tibet", peut-on lire dans un article publié lundi dans le Global Times, un important journal chinois.

Le commentaire, écrit par Lin Feng, explique que "la véritable autonomie" dont il est question dans le "mémorandum sur la véritable autonomie du peuple tibétain" de novembre 2008, était contre la Constitution chinoise et les lois apparentées.

Le dalaï lama a récemment insisté sur le fait que le "mémorandum" suivait la Constitution et des lois sur l'autonomie, a précisé Lin Feng. Il a ajouté que les différents termes comme "haut niveau d'autonomie", "réelle autonomie", "autonomie significative", utilisés par le chef spirituel, avaient tous une signification similaire.

Toutefois, le dalaï Lama a toujours clamé qu'il n'encourageait pas l'indépendance du Tibet, selon la même source.

Il a indiqué que le chef spirituel avait fait comprendre, dans le "plan de paix en 5 points" de 1987, dans les "nouvelles suggestions en sept points" de 1988 et dans le "mémorandum" de 2008 que l'autonomie devait se faire par un système de "un pays, deux régimes". Le gouvernement central serait en charge de la défense et de la diplomatie du Tibet, alors que le gouvernement local s'occuperait de l'éducation, de l'économie, de l'environnement et des affaires religieuses.

Lin Feng a déclaré que le dalaï lama proposait également d'établir, au Tibet, des organes exécutif, législatif et judiciaire séparés et indépendants.

"Comme un 'pays' avec des pouvoirs executif, législatif et judiciaire séparés, ce serait ça l'idéal 'd'un haut niveau d'autonomie' pour le dalaï lama", a indiqué M. Lin. Il a ajouté que "sous prétexte de l'autonomie, le chef spirituel nieait l'histoire qui montre que le Tibet est une partie inséparable de la Chine.

Lin a conclu que les Chinois ne devraient admettre aucun pas vers l'indépendance du Tibet vu que ces pensées "irréalistes" sont contre la Constitution chinoise et les lois d'autonomie ethnique et empiétent sur l'intérêt national.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Une image du Tibet vaut mieux qu'un long discours
 Exposition à Macao sur le patrimoine culturel immatériel du Tibet
 Un jeu vraiment piètre et maladroit !
 Le Panchen Lama appelle à soutenir le rôle dirigeant du Parti communiste chinois
 Gesang Zholga : « J'ai parfois l'impression de rêver »
 Pagbalha GelegNamgyai : la société tibétaine a pu réaliser un grand bon en avant grâce à la mise en application de la réforme démocratique
 Faire connaître aux Américains toute la vérité sur le Tibet
 L'histoire des serfs tibétains
 Les jeunes tibétains sont très fiers de leur culture
 « Un paysage tellement beau et merveilleux ! »
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.