Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 27.02.2009 08h18
Protestation solennelle de la Chine contre la revendication japonaise des îles Diaoyu

La Chine a exprimé jeudi son fort mécontentement et déposé une protestation solennelle auprès du gouvernement japonais après les remarques du Premier ministre japonais Taro Aso selon lesquelles les îles Diaoyu font partie du territoire japonais.

Les îles Diaoyu et les petites îles contiguës appartiennent au territoire chinois depuis l'antiquité, a affirmé le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Ma Zhaoxu lors d'une conférence de presse. Il a souligné que la Chine avait une souveraineté indiscutable sur ces îles.

"Tous les mots et toutes les actions de la partie japonaise pour essayer de modifier cette réalité sont vains, et la Chine s'y oppose fermement", a déclaré le porte-parole.

Il existe un différend entre la Chine et le Japon sur l'attribution de la souveraineté des îles Diaoyu, et la Chine a toujours proposé de résoudre la question de manière appropriée par des négociations, a-t-il poursuivi.

Il a appelé le Japon à se rendre compte de la grande sensibilité de la question des îles Diaoyu, à agir pour l'intérêt global des relations sino-japonaises et la stabilité régionale, et à être discret dans ses mots et ses actions.

En réponse à une question posée jeudi matin par le Parti démocrate du Japon (PDJ) au Congrès sur les mesures à prendre si les îles Diaoyu étaient prises par un pays tiers, Taro Aso a déclaré que les îles Diaoyu faisaient partie du territoire japonais et que le Traité de Coopération mutuelle et de Sécurité entre le Japon et les Etats-Unis pouvait certainement leur être appliqué.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 La Chine presse le Japon de cesser immédiatement son action sur les îles Diaoyu
 La patrouille maritime chinoise près des îles Diaoyu est irréprochable
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.