Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 01.12.2008 08h15
La Chine demande à la France de créer une atmosphère favorable pour le Sommet Chine-UE

La Chine a demandé à la France de créer une atmosphère favorable à la tenue du Sommet Chine-UE qui a été reporté à cause de la rencontre programmée entre le dalaï lama et le dirigeant français, et de traiter de manière appropriée les questions de première importance pour la Chine concernant la souveraineté et l'intégrité territoriale, a indiqué vendredi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang, dans une déclaration.

"Sans égard pour la position de la Chine et les relations bilatérales, la partie française a ouvertement annoncé que son dirigeant rencontrerait le dalaï lama, ce à quoi la Chine se doit de réagir", a indiqué le porte-parole.

La Chine attache une grande importance au 11ème Sommet Chine-UE prévu début décembre en France et elle a fait, de manière active et intensive, des préparatifs pour ce sommet. Mais le président français Nicolas Sarkozy, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE, a annoncé l'autre jour qu'il rencontrerait le dalaï lama après le sommet, ce qui a immédiatement suscité un vif mécontentement du gouvernement et du peuple chinois.

La Chine s'oppose fermement à tout contact entre les dirigeants étrangers et le dalaï lama, quelle qu'en soit la forme, et "nous avons bien expliqué la position de la Chine sur ces questions, dont la France a été bien informée", a précisé le porte-parole Qin.

La question du Tibet concerne la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine, et porte sur l'intérêt clé de la Chine, a-t-il fait remarquer.

Pour maintenir les bonnes relations avec la France et l'UE, la Chine a s'est entretenue avec patience et à plusieurs reprises avec la France, souhaitant qu'elle puisse traiter de façon appropriée la question du Tibet, afin de créer des conditions nécessaires pour le Sommet Chine-UE.

C'est regrettable que la partie française n'ait pas activement répondu aux efforts chinois pour conserver des relations avec la France et l'Union européenne. "Ainsi, le sommet ne peut-il pas être tenu dans un climat sain, ni atteindre les objectifs prévus. Dans un tel concours de circonstances, la Chine n'a pas d'autres choix que de reporter le Sommet Chine-UE", a-t-il dit.

"La situation actuelle n'est pas causée par la Chine, ainsi n'en prend-t-elle pas la responsabilité", a indiqué Qin Gang.

Néanmoins, La Chine n'a pas changé sa détermination et sa politique de développement actif de ses relations avec l'UE, et elle est toujours prête à travailler avec l'UE pour faire progresser sainement et manière continue les relations sino-européennes sur la base du respect mutuel et sur un pied d'égalité.

Le porter-parole Qin a souligné que la Chine attachait du prix à ses relations avec la France et qu'elle a fait des efforts actifs et inlassables pour développer les relations bilatérales.

"Nous espérons que la France prenne en considération l'intérêt général, et considère les principales préoccupations de la Chine avec le plus grand sérieux, afin de créer de bonnes conditions pour un développement sain et stable des relations bilatérales", a ajouté Qin Gang.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Le président du Comité national du CCPPC sollicite des avis sur la réforme judiciaire
 Chine: renforcement de la surveillance des projets financés par l'Etat
 La Chine demande à la France de créer de bonnes conditions pour le Sommet Chine-UE
 Le PM chinois envoie un message de condoléances pour les attaques terroristes en Inde
 Prochaine visite du ministre chinois des A.E. au Népal et au Myanmar
 La Chine soutient la condamnation à mort d'un espion de Taïwan
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.