Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Chine
Mise à jour 25.04.2008 16h01
Le président du Sénat français souhaite renforcer le partenariat avec la Chine pour améliorer les relations sino-françaises

La France voudrait renforcer le dialogue avec la Chine pour améliorer les relations entre les deux pays, a dit Christian Poncelet, président du Sénat français, lors d'une conférence de presse tenue jeudi à Beijing.

A la tête d'une délégation du Sénat français, M. Poncelet effectue sa troisième visite en Chine à l'invitation du président de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) Wu Bangguo. "

Le conservateur, 80 ans, a dit qu'il avait réitéré à plusieurs reprises durant sa visite que la France voudrait maintenir et approfondir le partenariat global stratégique entre les deux pays. Il s'agit une politique étrangère à long terme décidée par les gouvernements des deux parties.

Avant sa rencontre avec des journalistes, M. Poncelet avait rencontré le président chinois Hu Jintao qui avait souligné que la partie française pouvait faire face catégoriquement aux problèmes actuels et travailler avec la partie chinoise à dissiper le trouble et à résoudre correctement la nouvelle situation et les problèmes apparus dans les relations bilatérales.

M. Poncelet a proposé que les deux parties deveraient mener des discussions sur la base du partenariat global stratégique, ajoutant que la France ne poserait aucune condition nécessaire pour ouvrir le dialogue.

Il a souligné que sa délégation devait représenter l'opinion du public français depuis la visite de sénateurs de différents groupes politiques qui siègent au Sénat.

Le vétéran de la politique a dit aux journalistes que l'on ne devait pas oublier que la France était l'un des premiers pays européens à établir les relations diplomatiques avec la Chine en 1964.

"Le partenariat global stratégique se fonde sur une réelle et forte amitié", a-t-il indiqué avant d'ajouter que "je suis très confiant dans les furtures relations sino-françaises".

la décision du Conseil de la ville de Paris d'attribuer au dalaï lama le titre de citoyen d'honneur de la capitale française ne représente pas la politique étrangère du gouvernement français, a-t-il fait remarquer.

Il a effectue une visite spéciale chez Jin Jing, une athlète chinoise en fauteuil roulant qui a été agressée pendant le parcours de la torche olympique à Paris après son arrivée à Shanghai. Il lui a transmis une lette de symphatie du président français Nicolas Sarkozy.

"Tous les membres de ma délégation ont rencontré Jing Jing. Je suis très ému", a-t-il conclu.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Le Premier ministre chinois Wen Jiabao affirme que la Chine chérit ses relations avec la France

 Hu Jintao : la Chine apprécie les relations avec la France et ne souhaite pas voir des événements heurter les sentiments des Chinois

 La porte-parole du ministère des AE appelle aux efforts conjoints de la Chine et de la France pour promouvoir les relations bilatérales
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.