Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 31.07.2012 15h30
La fièvre du chinois en France

Vendredi 27 juillet, lors de la conférence sur les perspectives des relations sino-françaises et des échanges culturels entre les deux pays, Sylvie Bermann, l'ambassadeur de France en Chine a indiqué que l'apprentissage du chinois devenait une mode chez les jeunes Français.

Selon les statistiques publiées en mars par le ministère français de l'Education nationale, au total 33 000 étudiants du 2e cycle en France, ont appris le chinois, dont 29 605 venaient des écoles à l'intérieur du pays et 480 écoles internationales françaises d'outre-mer. De plus, sur tout le territoire français, 16 000 étudiants universitaires et 2 000 étudiants d'école primaire apprennent actuellement le chinois.

En ce qui concerne les motivations chez les étudiants français, madame Bermann a expliqué que les Français se sont toujours intéressés à la Chine et que, les challenges que le chinois leur donnent les encouragent. « En France, nous avons beaucoup d'expositions sur la Chine, ce qui permet aux enfants français de découvrir ce pays, depuis tout petits. Au collège, l'idée que les élèves les plus intelligents apprennent la langue étrangère la plus difficile est partagée. Avant, c'était l'allemand qui nous semblait le plus difficile, maintenant c'est le chinois. Les enfant choisissent donc la langue de Confucius pour prouver leur capacité. »

« Au 20e siècle, les Etats-Unis étaient 'le paradis' pour les jeunes français. Aujourd'hui, un grand nombre de Français viennent en Chine, soit pour voyager, soit pour travailler. Le chinois est incontestablement nécessaire pour eux. » a ajouté l'ambassadeur.

Selon elle, en dépit de sa difficulté, la langue chinoise est quand même intéressante, car le chinois transmet des sens plus profonds cachés derrière les caractères.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 31 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam