Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 19.06.2012 08h36
Soirée musicale et estivale à l'ambassade de France en Chine

Le 16 juin, une soirée musicale et estivale s'est tenue à l'ambassade de France en Chine. Madame l'ambassadeur avait invité les membres du Club France à y participer. La soirée s'est déroulée en quatre grandes parties : le discours de bienvenue de Madame l'ambassadeur, la remise des diplômes de la 10e promotion « Droit européen », le concert de M. Chu Yibing, et le cocktail dinatoire. Madame l'ambassadeur Sylvie Bermann a salué le rôle du Club France, créé le 29 mai 2008 dans l'objectif d'établir un réseau entre les anciens étudiants chinois en France et les entreprises françaises.

Notre journaliste s'est vue accorder une interview exclusive avec Madame l'ambassadeur de France et le musicien chinois M. Chu Yibing.

China.org.cn : Pourriez-vous présenter le programme « Droit européen » ? Au total, combien d'étudiants ont suivi ce programme et quelle est leur situation sur le marché de l'emploi ?

Sylvie Bermann : Il y a 123 étudiants chinois qui font partie du programme « Droit européen » très précisément. Ils ont la possibilité d'obtenir un emploi de très haut niveau, comme avocats par exemple. Dans le domaine du droit, on a une coopération très dense, car la France est un pays de droit, nous avons donc un programme très intéressant, « 100 juges en France », qui forme 50 procureurs et 50 juges.

China.org.cn : Une émission télévisée chinoise sur la recherche d'emploi a fait grand bruit sur l'authentification problématique d'un diplôme français détenu par un étudiant chinois. Cela a causé beaucoup d'inquiétude parmi les étudiants chinois comptant aller en France, pourriez-vous dire votre opinion sur cet incident ?

Sylvie Bermann : Le diplôme français est un diplôme reconnu par l'Etat, et reconnu également par nos partenaires européens, par les Américains et par la Chine également. Notre diplôme de niveau master est excellent et reconnu par tout le monde.

China.org.cn : Bonsoir M. Zhu Yibing, vous étiez parmi les premiers Chinois à aller en France pour étudier la musique. Est-ce que vous avez participé à des activités musicales locales à l'époque ?

M. Zhu Yibing : Oui, en 1983, il n'y avait que deux étudiants chinois de musique en France, et c'était un immense honneur de suivre des grands maitres français, j'ai eu la chance de participer à certaines activités locales dans la région, cela était une expérience formidable.

Selon les statistiques officielles, il y a plus de 400 membres du Club France qui sont venus à cette soirée musicale. En fin de soirée, certains membres ont eu la chance de gagner un lot de fromages ou un billet d'avion. La soirée s'est terminée dans une immense joie.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment insuffler de la vie dans la Zone Euro
La Syrie, un nouveau coup de menton de l'Occident
Un plan d'action enthousiasmant