Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 14.06.2012 15h02
Beijing : Du 14 au 17 juin, le Théâtre des Lanternes présente la pièce « Le libertin »

Mercredi 13 juin, nous avons assisté à la répétition générale de la pièce « Le libertin » d'Eric-Emmanuel Schmitt, en français et sous-titré en chinois, jouée par la troupe de Théâtre des Lanternes au Star théâtre à Beijing.

Le libertin est une pièce très connue d'Eric-Emmanuel Schmitt, déjà traduite dans de nombreuses langues et pour l'occasion est pour la première fois traduite en chinois et jouée en Chine.

La comédie parue en 1997 met en en scène le philosophe Denis Diderot. On lui demande d'écrire un article sur la Morale pour l'Encyclopédie, mais alors qu'il batifole avec sa maîtresse, il est sans cesse dérangé. S'ensuit une série de situations équivoques.... Une pièce pleine de drôlerie et de légèreté.

Il faut saluer l'action du Théâtre des Lanternes qui est une structure entièrement bénévole, des lumières, aux costumes, maquillages, coiffures, en passant par les acteurs. Avec notamment des professionnels du Théâtre du peuple qui viennent aider gratuitement pour assurer la qualité du spectacle.

Cet événement est soutenu par l'alliance française de Beijing, l'institut français, dans le cadre du festival Croisements et de l'année de la langue française en Chine. L'intégralité des recettes iront au profit de l'association Madaifu qui s'occupe d'orphelins chinois.

Les représentations du Libertin, auront lieu au Star Theatre (Métro Xuanwumen) à Beijing.

Les 14, 15 et 16 juin à 19h30 et le 17 juin à 14h30.
Prix des billets : (Etudiants: 80 Rmb, V.I.P. : 200 Rmb, Normal: 150 Rmb)


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent