Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 23.08.2011 11h42
Le Clézio nommé professeur d'honneur à l'Université de Nanjing

Après l'écrivain américaine Pearl Buck, un autre lauréat du prix Nobel a été invité à l'Université de Nanjing (dans la province du Jiangsu, est de la Chine). J.M.-G. Le Clézio, prix Nobel de Littérature 2008, a été nommé professeur d'honneur par l'université. À cette occasion, Le Clézio a donné une conférence devant les auteurs locaux et les étudiants.

Impressionné par la beauté de Nanjing

Lors de la conférence, M. Le Clézio, qui possède la double nationalité française et mauricienne, a dévoilé en souriant qu'il s'est aussi vu décerner le titre du professeur d'honneur sur l'île Maurice, l'un des plus petits pays du monde. Il s'est dit fier de recevoir à nouveau ce titre dans un si grand pays.

Il a décrit la pluie par une phrase poétique, « La pluie rend les arbres heureux. » lors de sa visite au Salon du livre de Shanghai. Il a été rattrapé par la pluie encore à Nanjing. « Je dirai à mes amis quand je retourne à Paris de ne pas se plaindre de la pluie, car c'est du bonheur ! » a-t-il déclaré. Il a visité plusieurs sites touristiques de Nanjing, dont la rivière Qinhuai et les remparts datant de la dynastie Ming. Il a trouvé la ville est formidablement belle. Sa visite a été une opportunité de mieux découvrir la Chine.

Rencontre avec les étudiants chinois

Le 21 août, M. Le Clézio a participé à une rencontre avec les étudiants chinois francophones de l'Université de Nanjing.

« À 71 ans, envisagez-vous de continuer à écrire des ouvrages ? » En réponse à cette question posée par un jeune étudiant, M. Le Clézio a fait preuve de sa sagesse habituelle : « Croyez-vous que je suis très âgé ? » Il a expliqué que l'écriture est une part indispensable de sa vie, et que sa passion ne l'abandonnera jamais.

M. Le Clézio a expliqué qu'il a visité plusieurs pays en Europe et en Afrique. Il habite même aux États-Unis depuis des années. Il songe aujourd'hui à s'installer dans un village chinois pour une période indéterminée. « Les inspirations viennent de l'étude des langues et de la découverte des cultures », a-t-il souligné.

Ses écrivains chinois préférés sont Lao She (Shu Qingchun) et Ba Jin (Li Raotang), car « leurs ouvrages font penser au temps passé ». En réponse à une question sur les raisons expliquant que les écrivains chinois n'ont jamais obtenu le prix Nobel de Littérature, Le Clézio a indiqué que la littérature chinoise possède de grandes qualités, mais que les règles d'évaluation sont établies par la commission.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : Biden visite un lycée reconstruit après le violent séisme de mai 2008 au Sichuan
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains