Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 20.06.2011 16h17
La jeune chanteuse française Joyce Jonathan aime chanter en chinois, une langue « musicale »

Avant Beijing, elle a donné des concerts à Taipei et Hong Kong. Selon elle, beaucoup de choses l'ont inspirée. De plus, ses parents ont vécu en Chine, et c'est à travers cet amour du pays qu'ils se sont rencontrés. Joyce Jonathan a grandi avec la culture chinoise. « Depuis que je suis toute petite, il y a plein d'amis chinois chez moi, chez mes parents », se souvient-elle.


Joyce Jonathan trouve que le mandarin est une très belle langue, et elle avait envie d'aller plus loin en chanson. Elle a donc fait appel à des traducteurs, Dong Qiang et Anais Martin, pour traduire quatre de ses chansons en chinois. Elle les a enregistrées pour son plaisir, et elles ont été très appréciées à Taipei et Hong Kong. Elle a donc décidé de sortir son album là-bas.


Elle ajoute que son premier album est sorti depuis un an et demi, et qu'elle a donné une centaine de concerts en France. En ce qui concerne les futurs projets, l'enregistrement de son 2e album devrait débuter à la fin de l'année, et les concerts se poursuivront en France jusqu'en novembre. Elle compte revenir en Chine pour d'autres concerts, parce que c'est un pays qu'elle aime beaucoup pour sa culture, ses habitants et sa langue. Marier ses deux passions — les voyages et la musique — est quelque chose qui lui tient à cœur.


[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'approfondissement de la coopération au coeur des discussions entre Hu et Medvedev
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial