100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 26.04.2010 13h31
Nicolas Sarkozy sera le seul chef d'Etat à aller à Beijing pour une visite d'Etat

Sur l'invitation du Président chinois Hu Jintao, le Président français Nicolas Sarkozy effectuera une visite d'Etat en Chine à partir du 28 avril et sera présent lors de la cérémonie d'ouverture de l'Exposition universelle de Shanghai.

« Ce sera la 4ème visite du Président Sarkozy en Chine, depuis qu'il est en fonction en mai 2007 », a dit Kong Quan, ambassadeur de Chine en France, dans son entretien avec China News Service, à Paris.

« Parmi les 21 chefs d'Etat et de gouvernement qui seront présents lors de la cérémonie d'ouverture de l'Exposition universelle de Shanghai, le Président Sarkozy sera le seul à se rendre spécialement à Beijing pour effectuer une visite d'Etat et à mener des entretiens avec des principaux dirigeants chinois. Cet arrangement illustre pleinement la grande importance que la Chine et la France ont accordée à cette visite », a-t-il indiqué.

Le Président Sarkozy aura également des entrevues avec Wu Bangguo, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale de Chine, et avec Wen Jiabao, Premier ministre du Conseil des Affaires d'Etat.

Les entretiens des dirigeants des deux pays porteront notamment sur le renforcement des relations bilatérales à long terme et intégralement. Depuis l'année dernière, les échanges et la coopération entre les deux pays ont progressé de manière notable dans différents domaines. Quelles mesures adopter pour ouvrir de nouveaux domaines de coopération au bénéfice des peuples des deux pays sera donc un problème commun qui se posera aux dirigeants des deux pays.

En ce qui concerne les problèmes internationaux d'importance majeure, Je crois que les dirigeants vont approfondir l'échange de vues sur les problèmes stratégiques qui touchent la situation dans son ensemble, et ceci pour sauvegarder la paix, la stabilité et le développement du monde, a dit l'ambassadeur.

Quant à l'importance de la délégation qui accompagnera le Président Sarkozy, l'ambassadeur a dit que ce sera une délégation importante. Il sera accompagné de Carla Bruni. « Ses amis m'ont dit qu'elle désirait connaître la culture chinoise, l'histoire et le présent de la Chine».

Le Président français sera également accompagné de Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat, de Christine Lagarde, ministre de l'économie et des Finances, de Bernard Kouchner, ministre des affaires étrangères, et de Luc Chatel, porte-parole du gouvernement. Ils seront présents lors des entretiens entre les dirigeants d'Etat des deux pays et auront également des entretiens avec leurs homologues chinois, a laissé entendre l'ambassadeur.

La délégation comprendra encore 8 sénateurs et députés à l'Assemblée nationale dont Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, et les deux présidents des groupes d'amitié franco-chinoise du Sénat et de l'Assemblée nationale. Les présidents directeurs généraux des 20 premières plus grosses entreprises françaises feront également partie de la délégation présidentielle.

Parlant de l'Exposition universelle de Shanghai, l'ambassadeur a dit que la France, qui avait organisé plusieurs Expositions universelles, possède de riches expériences en matière d'organisation de ce genre d'exposition. Cette fois-ci, le gouvernement français a affecté des budgets spéciaux à cet effet. Le Pavillon français et les trois pavillons régionaux d'Alsace, de Rhone-Alpes et d'Ile-de-France seront tous magnifiques. Les départements et les territoires d'outre-mer organiseront également à cette occasion des activités concernées.

Après ses activités à Beijing, le Président Sarkozy ira à Shanghai d'abord pour une inspection du pavillon français. Ce qui fournira aux deux pays une excellente occasion de continuer à ouvrir de nouveaux domaines de coopération, a conclu l'ambassadeur.

Visite du président français en Chine

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
la ligne ferroviaire à grande vitesse Fujian-Xiamen
Séisme au Qinghai : le bilan s'alourdit à 2 220 morts
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe