100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 21.12.2009 15h54
Chine: inauguration d'une joint-venture sino-française pour la construction d'une centrale nucléaire

La Chine et la France ont inauguré lundi une joint-venture au Grand Palais du Peuple à Beijing, dans le cadre d'un accord signé entre les deux pays sur la construction d'une centrale nucléaire à Taishan, dans la province du Guangdong (sud).

Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang et le Premier ministre français François Fillon ont assisté à la cérémonie d'inauguration.

La joint-venture, Guangdong Taishan Nuclear Power Joint Venture Company Limited (TNPC), avec un capital de 16,74 milliards de yuans, a été fondée par la compagnie d'électricité China Guangdong Nuclear Power Holding Company (CGNPC) et Electricité de France (EDF). La participation de la CGNPC dans la coentreprise est de 70%, tandis qu'EDF possède 30% des parts.

Approuvée par le Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois), la TNPC sera chargée du financement, de la construction, de l'opération et de la gestion de la première phase du projet de la centrale nucléaire de Taishan.

Selon la TNPC, la partie chinoise s'occupera de plus de 50% de la conception du projet et de la fourniture des équipements, et la proportion des équipements majeurs nationalisés dépassera 50%. Les turbo-alternateurs de la centrale seront produits par une joint-venture créée par l'entreprise chinoise Dongfang electric corporation et ALSTOM. Dongfang possède deux tiers des parts de la joint-venture.

La CGNPC et EDF ont signé leur accord de coopération sur la construction de la centrale nucléaire de Taishan le 26 novembre 2007 à Beijing, en présence du président chinois Hu Jintao et du président français Nicolas Sarkozy. Les travaux préliminaires de la première phase de la centrale ont depuis démarré. Les travaux de construction ont officiellement débuté le 1er septembre 2009.

Selon la TNPC, la première phase de la centrale comprend la construction de deux réacteurs de technologie EPR. La mise en service du premier réacteur devrait intervenir en décembre 2013, et celle du deuxième en octobre 2014. Après l'achèvement de ces deux réacteurs, la production d'électricité annuelle de la centrale atteindra 26 milliards de kWh, permettant ainsi d'économiser environ 10,5 millions de tonnes de charbon et de réduire les émissions d'environ 22,7 millions de tonnes de CO2.

La centrale permettra également à la région du delta de la rivière des Perles de renforcer sa capacité de développement durable, et contribuera à la construction d'une société à faible intensité carbonique et respectueuse de l'environnement, a affirmé la TNPC.

Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : célébration du retour de Macao et inauguration du nouveau gouvernement de la RAS
Beijing et Séoul cherchent à renforcer la coopération tous azimuts
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?