100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Les relations sino-fran?aisesMise à jour 21.12.2009 08h58
Chine/France : retour des relations bilatérales sur une voie raisonnable

Sur l'invitation de son homologue chinois Wen Jiabao, le Premier ministre français François Fillon effectuera une visite officielle en Chine du 20 au 22 décembre.

M. Fillon est le dernier chef du gouvernement d'un grand pays occidental qui se rendra à Beijing avant la fin de l'année. Son voyage est attendu comme une avancée des relations franco-chinoises.

"Il y a 45 ans, en pleine guerre froide, la France était la première puissance occidentale à nouer une relation diplomatique avec la République populaire de Chine. 45 ans après, à un moment clé pour la reprise économique internationale et en profonde mutation mondiale, la Chine et la France doivent maintenir leurs échanges de haut niveau et faire progresser leur coopération", a noté Zhang Linchu, chercheur supérieur à l'Institut chinois de recherche des stratégies internationales.

En avril et septembre, les chefs des deux Etats, Hu Jintao et Nicolas Sarkozy, se sont rencontrés à deux reprises à Londres et à New York, en marge du sommet du G20. Ils ont convenu de développer les relations bilatérales et de renforcer la confiance politique mutuelle.

Fin novembre, une délégation économique chinoise, composée de 300 représentants de 140 entreprises et conduite par le ministre du Commerce Chen Deming, a signé à Paris avec la partie française une quarantaine d'accords pour un montant de plus d'un milliard d'euros. Ce succès a témoigné de la relance de la coopération économique bilatérale.

A la veille du voyage de M. Fillon en Chine, l'hélicoptère franco-chinois Z15 a réussi à faire son premier vol officiel à Marseille le 17 décembre, tandis que la construction des réacteurs nucléaires de technologie française à Taishan, province du Guangdong (sud), va bientôt commencer.

Depuis presque un demi-siècle, le commerce entre la Chine et la France est passé de 100 millions de dollars en 1964 à plus de 100 millions de dollars par jour en 2008.

"Nous avons besoin de la Chine, qui joue désormais un rôle essentiel sur la scène économique internationale", a souligné vendredi M. Fillon, lors d'une interview exclusive accordée à l'Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle).

Selon l'ambassadeur de Chine en France, Kong Quan, la coopération bilatérale est passée à une nouvelle étape, dont les fruits bénéficient aux deux peuples.

"Avec l'étendue de la crise financière internationale et l'affaiblissement des marchés européen et américain, la reprise de l'économie française nécessite une coopération avec les nouveaux marchés émergeants, comme celui de la Chine. La visite du Premier ministre français encouragera sans aucun doute les échanges commerciaux", a analysé Wang Chaohui, chercheuse à l'Institut chinois des études des relations internationales modernes.

La Chine a connu une énorme évolution de son mode de croissance, ce qui demande que l'Europe s'adapte, et change son attitude, ses attentes et ses modes de coopération avec la Chine, a jugé Zhang Linchu.

"Nous sommes ici dans une relation de grande interdépendance face aux déséquilibres économiques internationaux, dont la responsabilité est partagée. Il faut travailler ensemble, chercher des solutions 'gagnant-gagnant'", a appelé M. Fillon.

"Le voyage de François Fillon signifie la sortie de l'ombre qui plombait les relations sino-françaises depuis 2008. Il exerce également une influence positive sur le développement des liens bilatéraux et des relations entre la Chine et l'Europe pour 2010", a constaté Wang Chaohui.

Selon des experts, chercher un terrain d'entente tout en respectant la différence doit être un consensus partagé entre la Chine et la France.

"Comprendre et se respecter mutuellement, penser raisonnablement pour bien protéger les sentiments de l'un et de l'autre. A ces conditions, les relations sino-françaises pourront se raccrocher à une voie de développement sain", a conclu Zhang Linchu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Beijing et Séoul cherchent à renforcer la coopération tous azimuts
Le PM chinois arrive à Copenhague pour la conférence sur les changements climatiques
« C'est maintenant ou jamais » : le marché immobilier en pleine effervescence
Volte-face difficile de la Chine au Sommet de Copenhague
La bulle immobilière est-elle prête à éclater en Chine ?
Relations sino-françaises 2009 : après la pluie, le beau temps
Pourquoi la Chine ne peut-elle pas produire des best-sellers connus dans le monde ?