Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>Les relations sino-françaisesMise à jour 14.07.2009 16h54
L'ambassadeur de France en Chine qualifie de "pionnières" les relations sino-françaises

L'ambassadeur de France en Chine, Hervé Ladsous a qualifié lundi de "pionnières" les relations sino-françaises et "d'exemplaire" la coopération sino-française dans divers domaines, en passant en revue le développement des relations bilatérales, lors d'une interview exclusive à l'Agence de Presse Xinhua.

M. Ladsous a rappelé que la France était le premier grand pays occidental à avoir reconnu la République populaire de Chine.

"L'établissement des relations diplomatiques bilatérales a déclenché un mouvement de reconnaissance de la République populaire de Chine", a affirmé M. Ladsous, ajoutant que cela avait peut-être contribué à ce que le président américain d'alors, Richard Nixon, noue des premiers contacts avec la Chine.

Le 27 janvier 1964, la Chine et la France ont rendu public un communiqué conjoint, annonçant l'établissement des relations diplomatiques.

Cette année marque le 45e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Par ailleurs, la Chine et la France ont déjà noué un partenariat stratégique global, a ajouté M. Ladsous.

En avril 2009, la Chine et la France ont publié un communiqué conjoint, dans lequel la partie française a réaffirmé qu'elle ne soutenait pas "l'indépendance du Tibet" sous quelque forme que ce soit. Parallèlement, le président chinois Hu Jintao a rencontré son homologue français Sarkozy à l'occasion du sommet du G20 à Londres.

Après cette rencontre, "il y a de nombreuses visites dans les deux sens", a déclaré M. Ladsous.

"Pendant l'année écoulée, Il y a eu ce que j'appelle un trou d'air et des turbulences. On a réussi à les surmonter, maintenant il faut continuer à bâtir et à écrire une nouvelle page", a-t-il souligné.

"Maintenant, la Chine est devenue citoyenne du monde", a fait savoir M. Ladsous, ajoutant que la Chine participait activement à d'importantes négociations à l'échelle mondiale.

"On a besoin de la Chine et la Chine a pris conscience du fait qu'elle a sa responsabilité à l'échelle du monde", a-t-il indiqué.

A propos de la coopération culturelle bilatérale, M. Ladsous a évoqué l'Année culturelle croisée, les croissements culturels et les programmes d'échanges de jeunes.

"Les croisements 2009" présenteront une centaines d'activités culturelles dans environ 20 villes chinoises, a indiqué M. Ladsous.

Par ailleurs, la Chine et la France ont aussi mené une coopération fructueuse dans les domaine économique, écologique, aéronautique, ainsi que dans l'utilisation civile de l'énergie nucléaire.

L'ambassadeur a évoqué le premier Airbus 320 assemblé en Chine et livré récemment à la compagnie aérienne Sichuan airlines, de même a-t-il cité l'hélicoptère EC175 conçu ensemble par les Chinois et les Français.

"Nous avons à peu près 2 000 sociétés françaises travaillant en Chine et elles emploient environ 300 000 citoyens chinois. Leur chiffre d'affaires a totalisé 30 milliards d'euros l'année dernière", a précisé M. Ladsous.

En plus de ces coopérations fructueuses, "on doit pouvoir faire encore plus", a-t-il affirmé.

Cette année marque le 60e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.

M. Ladsous a souligné qu'il s'était rendu en Chine pour la première fois en 1973.

Pendant les années 1980, il a travaillé en Chine. "Depuis lors, on a commencé à ressentir les effets de la réforme et de l'ouverture de la Chine", a-t-il rappelé.

Il a indiqué que la Chine a parcouru un chemin considérable depuis 1949.

"Je pense qu'il y a beaucoup de sujets de fierté pour la Chine et les Chinois à mesurer ce qu'elle a fait ces 60 dernières années", a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?