Flash :

Mali : la crise sera un triste souvenir dans quelques semaines (président) Crise au nord du Mali : « la guerre est inévitable », selon le ministre de la Défense Zimbabwe : Mugabe appelle à la conclusion rapide de la nouvelle constitution Le gouverneur de la BCEAO plaide pour la promotion d'une économie compétitive et performante dans l'espace ouest-africain Kenya : au moins 13 morts dans des affrontements tribaux dans le nord-ouest Maroc : le CNDH déplore le surpeuplement des prisons Togo/manifestation anti-pouvoir : Un sit-in de l'ASVITO dispersé par les forces de l'ordre Guinée : l'opposition cherche à invalider le décret de désignation de nouveaux membres de la CENI Togo : Des hommes d'affaires scandinaves en mission d'exploration pour un partenariat gagnant-gagnant (SYNTHESE) France: Hervé Crès va diriger Sciences Po Sylvie Bermann: Le 18e congrès du PCC est important pour l´avenir des relations franco-chinoises Les bottes de luxe des gendarmes français La Chine appelle à renforcer la sécurité des transports scolaires après plusieurs accidents mortels Ces fleurs qui s'épanouissent au lit : souvenirs des vedettes des années 60 L'Ecosse souhaite resserrer ses liens avec la Chine (responsable) Des publiciés qui décoiffent ! Les stars se dénudent : la lingerie est un vêtement ! La Chine est propriétaire des îles Diaoyu et non le Japon (ambassadeur de Chine en France) Découverte du yacht somptueux de Steve Jobs Mars : les missions humaines pourraient menacer la vie sur la planète rouge, selon un expert

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Afrique

Crise au nord du Mali : « la guerre est inévitable », selon le ministre de la Défense

( Xinhua )

31.10.2012 à 13h26

La guerre est inévitable, ont indiqué mardi matin le ministre malien de la Défense et des Anciens combattants, le colonel-major Yamoussa Camara et le représentant spécial de la CEDEAO au Mali, Cheaka Aboudou Touré, à l'ouverture de la conférence d'harmonisation du concept d'opération de la force internationale pour le Mali.

Selon M. Camara « il n'y aucun pays du champ (la Mauritanie, l'Algérie et le Niger, Ndlr) qui soit contre une intervention militaire au nord (du Mali), seulement il y a encore des efforts à faire dans le cadre de la participation effective des pays aux opérations », ajoutant « Sinon, on est d'accord y compris l' Algérie ».

Celui-ci a précisé que « Il faut absolument entreprendre des actions notamment au plan opérationnel pour neutraliser les groupes de submersion, qui sont aujourd'hui présents au nord (du Mali) ».

Evoquant l'attitude des autorités algériennes, le ministre malien de la Défense et des Anciens combattants, le colonel-major Yamoussa Camara, a indiqué que « les dispositions constitutionnelles des uns et des autres limitent souvent l' intervention des armés en dehors de leurs territoires. C'est peut- être dans ce cadre-là que l'Algérie manifeste un peu de réticence ».

M. Camara a insisté sur le caractère inévitable de l'emploi de la force en disant que « la guerre est inévitable. Mais dans tous les cas, comme on le dit, toutes les guerres se terminent toujours autour d'une table de négociation. Le Mali est dans cette logique- là. On est prêt à négocier, mais négocier avec qui ? ».

M. Camara a laissé entendre que son pays « est prêt à négocier avec les groupes armés qui sont maliens, mais qui n'auront pas posé d'exactions inadmissibles à l'encontre des populations et qui acceptent l'unité nationale et l'intégrité territoriale et surtout qu'ils acceptent le caractère laïc et la forme républicaine de l' Etat ». Il a conclu que « une fois que ces fondamentaux sont acceptés, on est prêt à négocier avec tous les autres groupes armés ».

Par ailleurs, le représentant spécial de la Commission de la CEDEAO au Mali, Cheaka Aboudou Touré, est d'avis favorable en ce qui concerne une intervention militaire.

En effet, M. Touré a déclaré que « la plupart des partenaires qui ont nous rejoints, nous ont rejoints parce qu'ils estiment que la guerre est inévitable (..). Il est clair que l'Algérie est tout à fait d'accord. Au fond, rien ne nous opposait».

A l'ouverture de la conférence d'harmonisation du concept d'opération de la force internationale pour le Mali, M. Touré a indiqué que « C'est avec beaucoup d'espoir que le peuple malien attend des suites de la présente rencontre ».

Celui-ci a ajouté que « c'est aussi avec optimisme que la CEDEAO envisage la prochaine saisine du Conseil de sécurité pour une résolution autorisant l'usage de la force sous le chapitre 7 de la Charte des Nations unies, au cas où les solutions politiques par le dialogue que nous privilégions en ce moment viendraient malheureusement à échouer».


News we recommend

PC Air/Thaïlande : le vol des hôtesses transsexuelles suspendu Lalla Salma, la sublime princesse consort du Maroc   "Sex and the City": Bangkok en tête des villes du sexe en Asie
Real Madrid : rien de va plus entre José Mourinho et Iker Casillas   Aigle Azur pourra voler entre Paris et Beijing après la participation de HNA Le vol Adelaide-Dubaï d'Emirates Airlines: c'est exquis!
Taiwan : Gay pride à Taipei « Invincible »? la nouvelle génération d'avions de chasse en Chine Le Royaume-Uni est armé contre les extraterrestres

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales