Flash :

USA : deuxième débat entre Barack Obama et Mitt Romney Des normes éducatives excessives et choquantes Lesotho: un diamantaire britannique découvre un diamant bleu rare Salon automobile 2012 de Wuhan : les hôtesses illustrent l'élégance féminine Bénin : journée internationale de la Sécurité de la canne blanche Togo : 15 millions de FCFA à chaque joueur pour leur qualification à la CAN 2013 Chine : un projet de biodiversité pour transformer le lac Poyang Le Tchad multiplie les actions contre la mortalité maternelle (PAPIER GENERAL) Chine : la ligne ferroviaire Qinghai-Tibet passe avec succès une évaluation environnementale La France félicite Mme Dlamini-Zuma à l'occasion de sa prise de fonction à la présidence de la Commission de l'Union Africaine La Somalie a besoin d'aide d'urgence pour relever les défis suite à la période de transition, indique un envoyé onusien (SYNTHESE) La Chine approuve le système de zonage fonctionnel maritime dans huit régions côtières Côte d'Ivoire : poursuite de l'opération de déguerpissement d'une commune d'Abidjan Bonne gouvernance : Maurice reste au premier rang en Afrique, selon la Fondation Mo Ibrahim La Chine fixe des objectifs pour la sécurité nucléaire et le contrôle de la radioactivité Egypte : le tribunal administratif se prononcera sur la dissolution de l'assemblée constituante le 23 octobre Tunisie: Le dialogue national se poursuivra dans les jours à venir Algérie : le plan d'action du gouvernement présenté devant le Conseil de la Nation Les Cambodgiens rendent hommage au roi père du Cambodge à Phnom Penh Guinée : une association féminine appelle à designer des représentantes au sein de la CENI

Beijing  Ensoleillé  18℃~4℃  City Forecast
Français>>Afrique

Tunisie: ouverture des travaux du Congrès national pour le dialogue (REPORTAGE)

( xinhua )

17.10.2012 à 08h13

L'initiative de mener ce mardi un dialogue national en Tunisie "ne doit aucunement constituer un simple décor, mais elle doit donner lieu à des mécanismes, décisions voire même un nouveau contrat social pour la Tunisie et un Conseil national pour la dialogue", a souligné mardi le président de la Ligue tunisienne de défense des Droits de l'Homme, Abdessatar Moussa.

Intervenant à l'ouverture des travaux du Congrès national pour le dialogue en Tunisie au Palais des congrès de Tunis, M. Moussa a indiqué que "le dialogue est désormais indispensable à la lumière de la situation difficile que vit le pays sur les plans politique, sécuritaire et social".

Selon lui, l'initiative de mener ce dialogue national "ne doit pas se résumer dans l'élaboration d'une feuille de route électorale". Il s'agit, a-t-il insisté, de mettre à l'examen des dossiers urgents comme la conception d'un nouveau modèle économique et la lutte contre le chômage.

Il y aura également question de mettre un terme à la violence, instaurer une institution sécuritaire républicaine, préserver les libertés dans la réglementation comme dans la pratique et s'engager à rédiger une nouvelle Constitution forte d'un aspect universel.

Proposé par l'Union générale tunisienne du Travail (UGTT), ce dialogue national "revêt une importance majeure, d'autant plus qu'elle a été appréciée par le gouvernement depuis son lancement, tout en appelant tous les intervenants à soutenir cette initiative", selon le Premier ministre tunisien M. Hamadi Jebali.

Lors de son intervention, le Chef du gouvernement a tenu à préciser que "voilà une année après la tenue des premières élections transparentes dans l'histoire du pays, que l'étape actuelle dicte la rédaction d'une Constitution qui réunit tous les Tunisiens et édifiera un Etat démocratique et civil fondé sur les libertés et la passation pacifique du pouvoir".

La délicatesse de l'actuelle conjoncture, a poursuivi M. Jebali, "exige l'identification des priorités partant de la rédaction de la Constitution jusqu'à la fixation de la date des prochaines élections, le régime politique, le code électoral ainsi que la composition des instances indépendantes pour les élections, la magistrature et les médias (..)".

Les congressistes devront examiner et débattre, lors de leurs travaux, une séries de propositions émanant des différents partenaires politiques tunisiens essentiellement la Troïka (coalition tripartite au pouvoir) qui avait déposé sa propre feuille de route pour la prochaine étape.

La Troïka a annoncé à la veille de ce congrès que les prochaines élections présidentielles et législatives auraient lieu le 23 juin 2013. Quant au deuxième tour des présidentielles, il est prévu pour le 7 juillet 2013, d'après un communiqué de la Troïka.

Pour le régime politique de la Tunisie qui devrait être décidé conjointement avec la rédaction de la Constitution, un consensus semble s'être établi sur la scène politique tunisienne, puisque le mouvement islamiste Ennahdha (majoritaire au pouvoir) a redressé sa position en faveur d'un régime présidentiel aménagé (régime semi-présidentiel). Ennahdha a défendu auparavant le régime parlementaire.

Selon le Premier ministre tunisien, les résultats des travaux du congrès national pour le dialogue devrait être soumis devant l'Assemblée constituante pour en débattre lors d'une séance plénière. Ce qui est de nature à accélérer les travaux de la Constituante et laisser la voie aux préparatifs pour l'organisation des prochaines élections.

Sur le plan économique, cette initiative de dialogue national "devra être axé sur le consensus qui demeure l'unique voie pour dépasser tous conflits et la principale attente des hommes d'affaires tunisiens", a estimé la présidente de l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'Artisanat (UTICA) Mme Wided Bouchamaoui.

Aujourd'hui, a-t-elle insisté lors de l'ouverture du congrès, "il est primordial d'opter pour une vision claire, œuvrer à rédiger une nouvelle Constitution convenable, concrétiser la démocratie et instaurer un agenda spécifique aux prochaines échéances". Selon la présidente de l'UTICA, ceci rassurera à la fois les investisseurs tunisiens et étrangers qui croient davantage dans la relance économique de la Tunisie.

Les différentes interventions des congressistes, responsables et experts lors des assistes du congrès national pour la dialogue en Tunisie ont oscillé autour de l'importance de mettre l'intérêt général du pays au-dessus de tous intérêt personnel, notamment sur le plan socio-économique qui invite tous les intervenants à investir dans la diversité intellectuelle des Tunisiens pour construire une Tunisie nouvelle "forte de son identité arabe et islamique mais également de son ouverture sur des expériences réussies de l'Occident comme de l'Orient", comme l'a résumé la première responsable de l'UTICA Mme Bouchamaoui.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales