Flash :

La Gambie discute avec le Mali pour empêcher les migrants gambiens de se rendre en Libye Tunisie : lancement d'une campagne de sensibilisation contre la violence sexuelle Tchad : démarrage de la seconde phase de recensement des agents civils de l'Etat L'Afrique de l'ouest et l'Afrique centrale connaissent une augmentation de 34% de cholériques en 2012 (experte de l'OMS) Togo/rentrée scolaire: le ministre de la Sécurité appelle les automobilistes et taxi-motos à la prudence Niger : le président Issoufou échange avec un émissaire algérien sur le Mali La France appelle le gouvernement soudanais et le MPLS/Nord à mettre fin aux combats Les Etats-Unis offrent des équipements antiterroristes à l'armée tchadienne ONU : la violence au nord du Mali est devenue systématique Romano Prodi nommé envoyé de l'ONU pour la région du Sahel Burundi : le Sénat adopte un projet de loi portant Code de la circulation routière La Norvège demande le départ immédiat d'un diplomate soudanais Angola : des lignes directrices pour le développement des forces armées Le nouveau ministre guinéen des droits de l'homme s'engage à promouvoir les valeurs humaines et l'Etat de droit Ban Ki-moon demande la libération immédiate des otages français au Sahel Guinée-Bissau : arrestation d'un ex-commandant de la police mis en cause dans une tentative de coup d'Etat Côte d'Ivoire : la Commission électorale plaide pour un fort taux de participation aux élections locales Madagascar : avenue des baobabs Les investissement chinois aux USA créent plus de 10 000 emplois pour les Américains (étude) Chine-Etats Unis : un différend pour deux géants des télécommunications

Beijing  Ensoleillé  22℃~9℃  City Forecast
Français>>Afrique

Niger : le président Issoufou échange avec un émissaire algérien sur le Mali

( Xinhua )

10.10.2012 à 13h34

Le président nigérien, Issoufou Mahamadou, a échangé mardi à Niamey avec le ministre algérien chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, sur les relations entre leurs deux pays mais également sur la situation sécuritaire au Mali voisin.

"Nous avons fait un tour d'horizon des relations entre nos deux pays, elles se portent bien. Elles doivent s'élargir et nous avons ouvert beaucoup de chantiers importants pour les deux pays et la sous-région, notamment le projet de la transsaharienne qui doit relier l'Algérie à l'Afrique de l'Ouest en passant par le Niger", a déclaré, au sortir de la rencontre, le ministre algérien évoquant les relations entre le Niger et l'Algérie qu'il a qualifiées d'"assez particulières".

Parlant de la route transsaharienne, il a indiqué qu'il restait 220 km entre la frontière algérienne et Arlit (Niger) à réaliser et que les études sont terminées, le montage financier fait.

Abdelkader Messahel a aussi dit qu'il a eu à écouter l'analyse faite par le président nigérien sur la situation préoccupante dans la sous-région, au Sahel ou au Mali.

"Il y a une convergence de vue sur la menace. Notre région connait les effets du terrorisme et du crime organisé, ce sont des menaces qui mettent en péril notre région et il est évident que nous coopérons bien sur le plan bilatéral et sur le plan régional", a-t-il fait savoir, assurant qu'en tant que pays du Champ, l'Algérie contribuera à l'éradication de ces deux fléaux.

Sur la situation au Mali, le ministre algérien a affirmé qu'il n'y a pas d'équivoque et que la lutte contre le terrorisme et le crime organisé est non seulement l'objectif des pays africains mais de la communauté internationale.

"Les groupes armés maliens qui se trouvent au Nord doivent faire des choix pour se démarquer définitivement de tout ce qui est en relation avec le terrorisme et le crime organisé et s'inscrire dans une logique nationale dans le cadre de l'intégrité territoriale du Mali pour la prise en charge des problèmes qui se posent aux populations du Nord et en même temps aux groupes armés qui carrément réclament l'indépendance", a-t-il soutenu martelant que "l'intégrité territoriale du Mali n'est pas négociable".

"On peut encourager les solutions politiques entre les Maliens à travers les négociations, mais pour le crime organisé et le terrorisme qui est une menace pour nos pays, il n'y a pas de place pour la négociation", a-t-il conclu.


News we recommend

Apple présente ses excuses pour les défauts du logiciel de cartographie de l'iPhone 5 Les candidates de Miss Reef 2012 se rassemblent au Brésil   De la viande de bœuf âgée de 2 000 ans découverte dans le Nord-ouest de la Chine
La Voix de la Chine est-elle devenue « La Pub de la Chine » ?   Le clip Gangnam Style de PSY au 2e rang du « hot 100 » de Billboard En image: magnifiques peintures sur corps
«Colonel Meow», la nouvelle star de l'Internet Les sites touristiques pris d'assaut par la foule pendant les vacances J-31 mystérieux: le nouveau chasseur furtif chinois

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales