Flash :

La Gambie discute avec le Mali pour empêcher les migrants gambiens de se rendre en Libye Tunisie : lancement d'une campagne de sensibilisation contre la violence sexuelle Tchad : démarrage de la seconde phase de recensement des agents civils de l'Etat L'Afrique de l'ouest et l'Afrique centrale connaissent une augmentation de 34% de cholériques en 2012 (experte de l'OMS) Togo/rentrée scolaire: le ministre de la Sécurité appelle les automobilistes et taxi-motos à la prudence Niger : le président Issoufou échange avec un émissaire algérien sur le Mali La France appelle le gouvernement soudanais et le MPLS/Nord à mettre fin aux combats Les Etats-Unis offrent des équipements antiterroristes à l'armée tchadienne ONU : la violence au nord du Mali est devenue systématique Romano Prodi nommé envoyé de l'ONU pour la région du Sahel Burundi : le Sénat adopte un projet de loi portant Code de la circulation routière La Norvège demande le départ immédiat d'un diplomate soudanais Angola : des lignes directrices pour le développement des forces armées Le nouveau ministre guinéen des droits de l'homme s'engage à promouvoir les valeurs humaines et l'Etat de droit Ban Ki-moon demande la libération immédiate des otages français au Sahel Guinée-Bissau : arrestation d'un ex-commandant de la police mis en cause dans une tentative de coup d'Etat Côte d'Ivoire : la Commission électorale plaide pour un fort taux de participation aux élections locales Madagascar : avenue des baobabs Les investissement chinois aux USA créent plus de 10 000 emplois pour les Américains (étude) Chine-Etats Unis : un différend pour deux géants des télécommunications

Beijing  Ensoleillé  22℃~9℃  City Forecast
Français>>Afrique

ONU : la violence au nord du Mali est devenue systématique

( Xinhua )

10.10.2012 à 13h31

La violence au nord du Mali est devenue systématique, a annoncé mardi le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux droits de l'homme, Ivan Simonovic, à la fin de sa visite de quatre jours au Nord du Mali.

Selon un communiqué du haut commissariat de l'ONU pour les droits de l'homme parvenu mardi à Genève, M. Simonovic a déclaré que les exactions se poursuivent au nord du pays, quoique leur caractère, leur prévalence et leur nature aient changé de façon significative depuis le début du conflit.

Au début du conflit, quand les rebelles touaregs du Mouvement pour la libération de l'Azawad (MNLA), avaient pris le contrôle du Nord, des cas d'exécutions sommaires de militaires, des viols, des pillages, des déplacements forcés de populations et des recrutements forcés de mineurs ont été enregistrés.

« Ces cas constituaient d'effroyables violations des droits de l'homme », a déclaré M. Simonovic. « Toutefois, les violations étaient plutôt sporadiques. Depuis que les groupes islamistes ont pris le contrôle du Nord, nous assistons à des exactions de nature différente. La restriction des droits civils et politiques s'accentue sévèrement en raison d'une interprétation radicale de la sharia, et des peines cruelles et inhumaines sont en train d'être systématiquement appliquées, telles que des exécutions, des amputations et des lapidations ».

Durant sa mission, M. Simonovic a mis un accent particulier sur les violations des droits des femmes. « Les femmes sont les premières victimes de la crise actuelle et ont été principalement affectées par la situation au nord. Leur droit au travail, à l'éducation, leur droit d'accès aux services sociaux de base ont été sérieusement compromis ».

"Toutefois, les violations actuelles sont, dans une large mesure les symptômes de l'irrespect chronique des droits de l'homme qui ont prévalu au Mali dans le passé", a déclaré M. Simonovic.

Le secrétaire général adjoint aux droits de l'homme a insisté sur la nécessité de mener des investigations sur les récentes violations des droits humains aussi bien dans le nord que dans le sud et a déclaré qu'il est essentiel que les auteurs soient tenus pour responsables, ce qui est une condition sine qua none à la réconciliation et à la cohésion sociale.

Il a aussi noté que tout support des Nations Unies aux forces de sécurité maliennes, tout comme à n'importe quelle autre force de sécurité non onusienne doit être conforme aux principes de protection des droits de l'homme des Nations Unies en cas d'opération de maintien de la paix qui interdit aux Nations Unies de supporter des forces de sécurité qui ont été impliquées dans des violations graves de droits de l'homme.


News we recommend

Apple présente ses excuses pour les défauts du logiciel de cartographie de l'iPhone 5 Les candidates de Miss Reef 2012 se rassemblent au Brésil   De la viande de bœuf âgée de 2 000 ans découverte dans le Nord-ouest de la Chine
La Voix de la Chine est-elle devenue « La Pub de la Chine » ?   Le clip Gangnam Style de PSY au 2e rang du « hot 100 » de Billboard En image: magnifiques peintures sur corps
«Colonel Meow», la nouvelle star de l'Internet Les sites touristiques pris d'assaut par la foule pendant les vacances J-31 mystérieux: le nouveau chasseur furtif chinois

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales