Flash :

Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance RDC: Le gouvernement s'engage à accroître la desserte en eau potable de 27% à 40% à l'horizon 2016 L'insertion socioprofessionnelle des sourds-muets est un véritable défi en Guinée Le brise-glace chinois Xuelong achève son expédition en Arctique La police chinoise se dote d'une adresse électronique pour recevoir des informations sur les suspects en fuite Côte d'Ivoire : les autorités préfectorales impliquées dans la lutte contre le travail des enfants Création à Rabat du Réseau des établissements d'enseignement vétérinaire de la Méditerranée La Chine peut jouer un rôle plus grand pour la sécurité alimentaire(FAO) La situation de sécurité publique reste difficile pour les habitants d'Afrique du Sud : enquête Le ministère chinois de la Défense nationale confirme la patrouille de navires de la marine dans les eaux des îles Diaoyu Togo/Afrique de l'ouest : Les étudiants en médecine évaluent les stratégies pour l'atteinte des OMD Un séisme de magnitude 6,0 secoue les îles Salomon Les ministres de la Défense de l'UE écartent la possibilité d'une intervention militaire en Syrie

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Afrique

Togo: Evaluation du programme PNIASA de 600 milliards de francs Cfa pour un nouveau rythme à son exécution

Mise à jour 28.09.2012 15h24

Le Programme national d'investissement et de sécurité alimentaire (PNIASA) du Togo, estimé à 600 milliards de francs Cfa pour la relance du secteur agricole, sera soumis à une évaluation de deux semaines pour un bilan à mi-parcours huit mois après son lancement avec une faible mobilisation des financements nécessaires, a appris mercredi l'agence Xinhua de source officielle.

Le bilan à mi-parcours sera dressé à l'issu d'une étude approfondie du rapport des activités du PNIASA. Les acteurs impliqués dans l'exécution des différents projets de ce programme ont entamé mardi la présentation du rapport sur les huit mois de mise en oeuvre du PNIASA après son démarrage en février 2012.

Le gouvernement togolais et une mission conjointe de la Banque mondiale et du Fonds international pour le développement agricole (FIDA), deux principaux partenaires financiers qui se sont engagés à soutenir ce programme, s'y attelleront.

Lesdits partenaires ont, à partir des financements bilatéraux et multilatéraux, permis au gouvernement togolais de sécuriser environ 150 millions de dollars au chevet de ce programme ambitieux.

Ils indiquent « important » qu'une évaluation à mi-parcours soit faite afin d'aider à formuler des recommandations qui devront permettre à accélérer la mise en oeuvre des projets.

A ce jour, les projets n'ont pas pu fournir les résultats attendus et au « rythme voulu » mais il y a espoir de déboucher sur des recommandations qui faciliteront l'exécution des projets du programme, a expliqué Christian Berger, expert de la Banque mondiale associé à l'exécution du PNIASA.

Le PNIASA comporte trois grands projets : le Projet d'appui au développement agricole au Togo (PADAT), le Projet d'appui au secteur agricole (PASA) et le volet national du Projet régional de productivité agricole en Afrique de l'Ouest (PPAAO).

Son démarrage fait du Togo le pays pilote avec « un privilège mais aussi une lourde responsabilité » de garder le cap du renouveau dans le secteur agricole en Afrique de l'ouest, a-t- on expliqué au niveau de la représentation technique de la Banque mondiale pour ce programme.

Globalement, on relève que le PNIASA a déjà permis quelques avancées notables qui persuadent d'autres bailleurs dont les agences de coopération française et allemande à apporter des financements encore attendus à des projets de ce programme.

Selon le ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche, Colonel Ouro-Koura Agadazi, le programme connaît un taux de consommation « faible » depuis son démarrage.

Il a estimé impérieux que huit mois après, les acteurs se « réunissent pour réfléchir sur l'état d'avancement et déterminer les insuffisances liées au retard accusé, faire des recommandations et procéder à un nouveau rythme sur les perspectives du PNIASA ».



News we recommend

Un don plein d'espoir pour des mères chinoises Le maquillage : le secret des femmes   De quoi ces photographes sont-ils curieux?
Découvrons l'iPhone 5   Des femmes à bord du navire de guerre «Jinggangshan» La nudité pour la bonne cause ?
La légende des sirènes du Silver Springs Park Football, transfert : C. Ronaldo vaut 200 millions d'euros ! Les cinq types de jets privés préférés des riches

Source: xinhua

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales