Flash :

La police chinoise intensifie la chasse aux agresseurs Les Chinois se préparent à célébrer la Fête Nationale Commémoration de l'anniversaire de Confucius dans le Shandong Premières preuves de présence de grandes quantités d'eau sur Mars Népal : 19 morts dans le crash d'un avion à Katmandou (ACTUALISATION) Népal : 19 morts et 3 blessés dans le crash d'un avion à Katmandou Crash aérien à Katmandou : 19 morts, dont cinq Chinois Un projet de loi sur la protection de l'environnement vivement critiqué Un drapeau national sur « la première plage rouge du monde » Les langues et dialectes en voie de disparition vont être préservés pour la postérité Un chat qui louche, nouvelle star du web Google pourrait lancer une tablette à 99 dollars pour concurrencer l'iPad mini Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Afrique

Togo : Le Premier ministre recherche un cadre général de concertation et de confiance renouvelée

Mise à jour 28.09.2012 16h43

Le Premier ministre togolais Séléagodji Ahoomey-Zunu a indiqué nécessaire le respect de « l'agenda républicain » pour les élections législatives devant se tenir avant fin 2012 et, surtout, la création d'un « cadre général de concertation et de confiance renouvelée » propice au dialogue au Togo.

La perception du Premier ministre est contenue dans une interview qu'il a accordée au quotidien national Togo Presse paru lundi, jour d'ouverture d'un dialogue politique qu'il dirige mais boudé par des partis de l'opposition.

« Notre objectif est d'abord d'aller à ces élections, puisque l'agenda républicain doit être respecté mais aussi, et surtout, de créer un cadre général de concertation et de confiance renouvelée, propice au dialogue qui reste, après tout, un axe stratégique de gestion des affaires de l'Etat », a dit le Premier ministre Séléagodji Ahoomey-Zunu, interrogé sur les perspectives du dialogue politique qu'il a entamé lundi.

Le dialogue ouvert lundi intervient après des consultations qui ont également échoué de rassembler tous les acteurs politiques invités dont certains sont membres du Collectif sauvons le Togo ( CST), un regroupement de partis et d'organisation de société civile, qui ont posé des préalables.

Ces partis ont insisté sur la prise en compte des propositions contenues dans un document désigné « plateforme citoyenne » indiqué comme devant aider à asseoir la démocratie dans ce pays.

Selon le Premier ministre, tous les paramètres sont pris en compte et cela a suscité la proposition d'un ordre du jour et le lancement de nouvelles invitations pour le dialogue en cours que les mêmes partis boudent.« Les perspectives de ce dialogue sont l'apaisement du climat politique et la création des conditions idéales pour l'organisation des élections législatives transparentes, crédibles et justes », a expliqué Ahoomey-Zunu.

A la question de la tenue des scrutins dans les délais donc avant fin 2012, le Premier ministre répond « notre devoir, c'est de respecter l'agenda républicain. Mais ne posons pas cette question de délai à ce stade ».

Il a fait état de la préoccupation du gouvernement que les prochaines législatives redorent l'image du pays après celles d'octobre 2007 et l'élection présidentielle de mars 2010 qui ont été jugées respectueuses des normes démocratiques et ont permis au pays de maintenir la confiance des partenaires traditionnels.

Ahoomey-Zunu se persuade que la réussite du dialogue entamé aidera à créer « à nouveau » la confiance dans l'intérêt du peuple, tout en indiquant l'urgence pour tous « d'oeuvrer à ce que les élections se déroulent dans de meilleures conditions ».

Sur onze partis politiques invités à ce dialogue, près de la moitié dont l'Alliance nationale pour le changement (ANC), le Comité d'action pour le renouveau (CAR), la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) et l'Organisation pour bâtir un Togo solidaire (OBUTS) ont décliné l'invitation.

Ces partis relèvent, pour la plupart, que le dialogue est inopportun dans le contexte actuel et que la limitation avec effet immédiat du mandat présidentiel peut, seul, débloquer la crise socio-politique au Togo.


News we recommend

La doyenne du monde a 127 ans La marine chinoise publie des photos de son essai de missiles   Le patron de Louis Vuitton veut devenir belge pour des raisons « d'investissement »
13,6% des femmes ont déjà été victimes de harcèlement sexuel dans le métro   Le vrai Dubaï : l'omniprésence des résidences luxueuses impressionne le monde Le buzz d'un groupe nord-coréen sur les réseaux sociaux chinois
Que sent le parfum de Lady Gaga ? Des photos de l'iPhone 5 à nouveau dévoilées Mise en service imminente: le porte-avions chinois ex-Varyag reçoit officiellement son numéro de coque 16

Source: xinhua

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales