Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.08.2012 08h40
Promotion de la femme: lancement du processus de l'élaboration de l'indice IDISA au Burundi

Le gouvernement burundais a officiellement lancé mardi le processus d'élaboration de l'Indice de Développement et des Inégalités entre les sexes en Afrique (IDISA) sur initiative de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA).

Le lancement de l'indice IDISA permettra de mesurer la mise en oeuvre du programme d'action de Beijing pour la promotion de la femme de 1995.

L'indice comprend deux composantes, a fait savoir Joseph Butoyi, expert à l'Institut pour les Statistiques et Etudes Economiques du Burundi (ISTEEBU) relevant du ministère burundais des Finances et de la Planification du Développement Economique, qui est intervenu lors de la cérémonie de lancement.

La première composante est l'Indice de la Condition de la Femme (ICF), une mesure des inégalités entre les sexes qui se fondent sur les indicateurs sur la santé, l'éducation, les revenus, l'emploi et l'accès aux ressources, la représentation politique.

L'autre composante est le Tableau de Bord de la Promotion de la Femme en Afrique(TBPFA) qui mesure les progrès accomplis en matière de la promotion et d'autonomisation de la femme en tenant compte des principales conventions et chartes africaines portant sur la préoccupation des femmes avec comme boussole d'orientation les clauses des Objectifs du Millénaire pour le Développement(OMD), spécialement sur le volet portant sur la promotion de l' autonomisation des femmes et la réduction de la mortalité maternelle.

M. Butoyi a précisé que l'indice IDISA, dont la validation effective est prévue en octobre prochain pour le Burundi avant d' être transmis à la CEA pour homologation, incorpore un grand nombre de questions relatives aux sexospécificités et intègre beaucoup plus de variables que les autres instruments internationaux y relatifs déjà élaborés dans le passé.

A ce jour, a ajouté l'expert Butoyi, l'indice IDISA a été établi dans 18 pays supplémentaires, à savoir: Algérie, Botswana, Burundi, Cap-Vert, Côte d'Ivoire, RDC, Djibouti, Gambie, Kenya, Libye, Malawi, Mali, Maroc, Namibie, Congo, Rwanda, Sénégal et Zambie.

Selon le directeur général au ministère burundais en charge du Genre, Mme Estella Cimpaye, l'IDISA a déjà été expérimenté pour sa première phase dans des pays tels que le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, l'Egypte, l'Ethiopie, le Ghana, le Madagascar, le Mozambique, l'Afrique du Sud, la Tunisie, l'Ouganda et la Tanzanie.

Elle a ajouté que c'est dans le cadre de la politique gouvernementale prônant la suppression progressive des disparités au niveau du genre, que le gouvernement burundais s'est décidé à adhérer au plaidoyer continental sur la lutte contre les inégalités de sexe en Afrique.


News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale