Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.08.2012 13h27
Côte d'Ivoire: pro-Gbagbo et pro-Ouattara s'accusent mutuellement de violences

La Côte d'Ivoire connaît ces derniers jours un regain de tension marqué par des attaques d'inconnus armés contre des sites militaires et civils, et les partisans de l'ancien président Laurent Gbagbo et ceux du président Alassane Ouattara se rejettent la responsabilité de ces violences.

Suite à la série d'attaques contre des casernes militaires qui ont fait au moins 11 morts parmi les soldats ivoiriens, plusieurs proches du président ivoirien Alassane Ouattara dont le ministre ivoirien Hamed Bakayoko ont pointé un doigt accusateur sur les pro-Gbagbo, soupçonnant ceux-ci de vouloir saboter le travail du pouvoir Ouattara.

"Le pouvoir doit arrêter de nous culpabiliser. Nous condamnons ces agissements et nous rappelons que nous avons choisi la transition pacifique comme mode d'accession au pouvoir", a rétorqué le président intérimaire du Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo), Oureto Miaka.

APRES LES SITES MILITAIRES, DES SITES CIVILS

Après les sites militaires d'Abidjan, d'Abengourou et de Dabou, des sites civils, notamment le siège du FPI et les locaux du groupe de presse Cyclone (pro-Gbagbo) ont été la cible d'inconnus armés.

"Les assaillants sont des pro-Ouattara, on les connaît, il y en a que nous avons reconnus", a déclaré le secrétaire général du FPI Laurent Akoun à des journalistes, après l'incident au siège de son parti.

Le Rassemblement des républicains (RDR, parti de Ouattara) a aussitôt réagi à l'accusation, qualifiant celle-ci de mensonge.

"On n'a pas encore mené d'investigations. En pareille situation, il faut d'abord attendre les résultats de l'enquête", a déclaré le porte-parole de ce parti, Joel Nguessan.

De l'avis de celui-ci, le FPI pourrait faire un "montage" afin de passer pour la victime.

La situation sécuritaire en Côte d'Ivoire préoccupe les populations gagnées par l'inquiétude au regard d'une escalade de la violence.

Après s'être accusés mutuellement, les deux camps politiques ont condamné les différentes agressions et exhorté le gouvernement à retrouver les auteurs des attaques pour les sanctionner conformément à la loi.


News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire


Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale