Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.08.2012 13h26
Bénin: Le ministre de l'Intérieur dénonce un plan de déstablisationdu pays en préparation

Le ministre béninois de l'Intérieur et de la Sécurité, Benoît Dègla, a indiqué dans un communiqué publié ce lundi à Cotonou que des informations persistantes font état de l'existence d'un vaste plan de déstabilisation du Bénin.

Dans le communiqué, Benoît Dègla souligne que ce plan de déstabilisation, en cours de préparation, est l'oeuvre d'hommes politiques et d'opérateurs économiques qui projettent de recruter des étrangers pour organiser des attentats contre des personnalités pour rendre le gouvernement responsable de ces attentats.

Le communiqué ajoute que ce plan de déstabilisation comprend également l'organisation de grèves perlées pour "rendre le pays ingouvernable".

Pour déjouer ce plan de déstabilisation, poursuit le communiqué, le gouvernement a instruit les forces de l'ordre et de sécurité pour renforcer les patrouilles et les contrôles aux frontières du pays et sur le territoire national, en invitant les préfets, la chefferie traditionnelle et les responsables de cultes à redoubler de vigilance pour dénoncer les personnes suspectes de leur entourage.

Selon le communiqué, les auteurs de ce plan de déstabilisation sont invité à y renoncer et le gouvernement rassure les populations que des dispositions sont prises pour assurer leur sécurité.


News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale