Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 16.08.2012 16h16
Madagascar : Rajoelina et Ravalomanana sont invités au Sommet de la Troïka de la SADC

Le président de la transition de Madagascar, Andry Rajoelina, et l'ancien président du pays, Marc Ravalomanana, sont invités au Sommet de la Troïka de la Communauté de Développement de l'Afrique Australe (SADC) qui se tiendra jeudi à Maputo, capitale Mozambicaine.

M. Rajoelina s'est envolé pour Maputo mercredi pour assister à cette rencontre sur l'invitation adressée par le président de l' Organe de coopération en matière politique, de défense et de sécurité de la SADC, Jacob Zuma, selon un communiqué de la présidence de la transition reçu mercredi.

Il a été accompagné par son conseiller spécial Norbert Lala Ratsirahonana, le président du Conseil Militaire pour la Défense Nationale (CMDN), le général de corps d'armée Ranto Rabarisoa, le secrétaire d'Etat chargé de la gendarmerie, le général de division Randrianazary, le commandant de la circonscription régionale de la gendarmerie nationale (CIRGN), le général de brigade Richard Ravalomanana, ainsi que le directeur des relations internationales à la présidence de la transition, Annick Rajaona.

Marc Ravalomanana, qui a aussi reçu l'invitation à assister au sommet de la Troïka de la SADC, se tiendra jeudi soir à Maputo.

Ce Sommet de la Troika, qui précède le Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la SADC, est une nouvelle occasion pour MM. Rajoelina et RAvalomanana de se rencontrer après leurs deux entretiens aux Seychelles, successivement les 24 et 25 juillet, et le 8 août, qui n'ont abouti à aucun accord sur la sortie de crise malgache.

Les deux hommes sont les principaux protagonistes de cette crise qui a débuté en décembre 2008. En septembre dernier, une feuille de route a été signée par onze entités politiques et plusieurs points ont été suivis dont la mise en place des différentes institutions de la transition.

Toutefois, quelques articles ont créé des polémiques sur leur interprétation nécessitant l'organisation de rencontre entre les deux protagonistes de la crise, une rencontre qui n'a pas été mentionnée dans la feuille de route concoctée par la SADC en janvier 2011.

Source:

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...