Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.08.2012 08h45
Congo: affection d'importantes ressources budgétaires à l'éducation de base en 2013

Le président congolais, Denis Sassou N'Guesso, a annoncé lundi à Brazzaville, l'affectation l'année prochaine d'importantes ressources budgétaires à l'éducation de base.

"Le gouvernement fera de 2013, l'année de l'éducation de base et de la formation professionnelle. Il s'agira d'affecter une part importante des ressources budgétaires de 2013 à l'éducation de base et à la formation professionnelle", a annoncé Sassou N'Guesso dans son message sur l'état de la nation devant le Parlement réuni en congrès, comme l'exige la constitution congolaise de janvier 2002.

"Le but poursuivi étant une meilleure préparation des ressources humaines en vue de faciliter leur accès à l'emploi et d'élever le niveau de leur contribution au développement du Congo", a-t-il expliqué.

Au cours de cette année, a-t-il ajouté, l'enseignement de base a mis un accent particulier sur l'augmentation des capacités d'accueil des établissements scolaires.

Ainsi, plus de 1 000 salles de classes équipées ont été construites ou réhabilitées à travers le pays. Le premier lycée d'excellence a ouvert ses portes à Mbounda à Dolisie (3ème ville du pays), avec un effectif de 51 élèves. Le deuxième est en construction à Oyo (nord Congo) et d'autres sont à l'étude.

L'enseignement supérieur se trouve dans la phase d'exécution de son schéma de développement. C'est dans cette perspective que se réalise le projet de construction de l'université de Kintélé, la seconde du pays, dans la banlieue nord de Brazzaville, a-t-il dit.

Le Congo est l'un des pays africains avec un taux de scolarisation élevé qui atteint 100% avant la guerre de 1997 qui l'a fait tomber aujourd'hui à près de 75% ; L'école est obligatoire, notamment au primaire, jusqu'à l'âge de 15 ans.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 13 août
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...