Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.08.2012 12h38
Mali : le gouvernement juge que l'option militaire pour libérer le nord est "inévitable"

Le gouvernement malien estime qu'une opération militaire est "inévitable" pour libérer le nord du pays des mains des extrémistes.

"Au fil des jours, alors que des efforts pour une solution négociée se multiplient, les pratiques des terroristes et des narcotrafiquants habillés d'un faux voile religieux accréditent le caractère inévitable de l'option militaire", indique un communiqué du gouvernement malien publié jeudi.

"Tout autant qu'il réitère sa disponibilité au dialogue, le gouvernement oeuvre à l'accélération de la planification en cours avec ses partenaires de la Communauté Economique des Etats de l' Afrique de l'Ouest (CEDEAO) en vue de la reconquête du Nord", dit le texte.

Selon le communiqué, les extrémistes ont coupé la main d'un habitant du cercle d'Ansongo, situé à 90 km de Gao, dans le nord- est du Mali, vers la frontière nigérienne.

"Les extrémistes, qui occupent le septentrion malien, en coupant la main à un habitant d'Ansongo, ajoutent un nouvel acte ignoble à leur longue liste d'exactions et de vexations contre les populations", poursuit le communiqué.

"Leurs gestes de défiance hors de raison justifient la pertinence de sanctions proposées par le Secrétaire général des Nations Unies en même temps qu'ils fixent les limites de tout dialogue pour leur faire entendre raison", ajoute le communiqué.

"Cette persistance dans les violations flagrantes des droits humains est un défi pour le gouvernement malien, pour l'Afrique et pour le reste de la communauté internationale", dit le texte.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 9 août
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...