Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 09.08.2012 13h19
L'Allemagne préconise une "solution africaine" à la crise malienne

Le ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, Dirk Niebel, en visite au Burkina Faso, a préconisé "une solution africaine" à la crise malienne.

"La résolution du conflit au Mali a une importance pour le Burkina Faso et l'Afrique de l'Ouest. Nous préconisons une solution africaine à cette crise", a précisé M. Niebel à la suite d'un entretien avec le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, mercredi à Ouagadougou.

M. Niebel a dit avoir transmis au président Compaoré "tout le respect et la reconnaissance" de son pays "pour son rôle de médiateur et l'engagement pris au nom de la CEDEAO".

Soulignant que l'afflux des réfugiés maliens au Burkina Faso et la crise alimentaire sont des défis qui se présentent au Burkina Faso, le ministre allemand se dit satisfait de la manière dont ces défis sont relevés par le pays des hommes intègres.

"Le gouvernement burkinabé relève ce double défi avec une grande perspicacité et nous allons soutenir le Burkina", a confié le chef de la coopération allemande.

Face à cette situation, l'Allemagne a annoncé au président Compaoré un engagement supplémentaire de 9 millions d'euros pour le développement du secteur rural, la lutte à moyen terme contre la pénurie alimentaire et l'amélioration des conditions de vie des populations.

Dirk Niebel a salué l'engagement du Burkina dans la lutte contre le travail des enfants dans l'agriculture et les mines au Burkina et affirmé que Berlin appuie ces efforts.

"Nous allons allouer une enveloppe supplémentaire de 3 millions d'euros pour le projet Droits de l'homme et lutte contre les pires formes du travail et de la traite des enfants", a-t-il ajouté.

Le renforcement du cadre législatif communal, la décentralisation, l'agriculture, l'eau et la santé sont des pôles prioritaires d'intervention que l'Allemagne continuera d' accompagner pour le bonheur des populations du Burkina.

Le ministre allemand est arrivé mardi à Ouagadougou, en provenance de la Sierra Leone pour une visite de travail de 48 heures, à la tête d'une délégation forte d'une vingtaine de personnes dont des parlementaires et des représentants d'ONG investissant au Burkina. Au programme de son séjour figurent des entretiens avec les ministres burkinabè en charge de l'Agriculture, de l'Economie et des Finances, des visites de sites agricoles, hydrauliques, des séances de travail avec des responsables d'ONG et d'organisations internationales.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 8 août
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...