Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 03.08.2012 13h15
Mali : les propositions du président Traoré doivent être améliorées et soumises au peuple

Le parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l'Indépendance (SADI), estiment que les propositions de sortie de crise faites par le président Traoré doivent non seulement être améliorées mais soumises au peuple malien.

"Le Parti SADI prend acte des propositions faites par le Prof Dioncounda Traoré dans son discours télévisé du 27 juillet. SADI a bien noté que le prof Dioncounda Traoré reconnait la nécessité d' améliorer ses propositions", a affirmé le président du parti, Cheick Oumar Sissoko, lors d'une conférence de presse.

Selon M. Sissoko, "Elles doivent non seulement être améliorées mais soumises au peuple du Mali lors de cette incontournable et fondamentale Concertation afin qu'il se prononce sur le fond de toutes les propositions ainsi que leur modalité de mise en uvre pour une transition apaisée".

"Le Parti SADI met en garde les instigateurs de complots, les va-t-en guerre, contre les conséquences néfastes de leurs actes sur la vie de notre nation", a laissé entendre le président dudit parti.

Par ailleurs, a-t-il ajouté, "les Partis politiques, organisations politiques et sociales et les personnalités ayant conduit le pays dans le gouffre actuel doivent faire montre d' humilité et de retenue".

Ce, "pour ne plus envenimer l'atmosphère politique interne et colporter l'intoxication vers leurs mentors extérieurs qui rêvent de mettre cette grande nation à genoux, et les aider à échapper à la justice et à mettre à l'abri les fortunes colossales qu'ils ont indument amassées durant plus de 20 ans".

Au nom de son parti, M. Sissoko a " demandé aux Familles Fondatrices de Bamako ainsi qu'aux Femmes Du Mali de poursuivre leur mission constructive de paix et de tranquillité afin que notre pays s'engage résolument sur la voie de la reconquête de son territoire et de la démocratie véritable".

Vendredi dernier, Dr Oumar Mariko, secrétaire général de SADI ( membre de la COPM, pro-putsch, Ndlr), a déclaré à Xinhua "l' intérim est fini depuis le 22 mai. C'est le président de l' Assemblée nationale qui est de retour. Je suis député, c'est donc mon collègue qui est de retour. Je lui souhaite bon retour et prompt rétablissement".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 2 août
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam