Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 03.08.2012 08h40
Togo: Quitus de l'Assemblée à la Déclaration de politique générale du nouveau Premier ministre

L'Assemblée nationale togolaise a diversement adhéré à la Déclaration de politique générale que le Premier ministre Ahoomey-Zunu Séléagodji et son gouvernement lui ont présentée jeudi en l'indiquant « organisée en priorité » au tour des grands piliers de la feuille de route fixée par le chef de l'Etat Faure Gnassingbé, a constaté l'agence Xinhua.

« La présente Déclaration de politique générale s'articule essentiellement au tour de la feuille de route dressée par le président de la République », a déclaré le Premier ministre togolais.

Ahoomey-Zunu a précisé que « conformément à ses orientations, l' action du gouvernement sera organisée en priorité au tour des grands piliers » de cette feuille de route document qu'il a qualifiée « claire et précise» .

Les orientations sont axées sur l'approfondissement du dialogue démocratique, le respect des règles de bonne gouvernance, la promotion d'une société internationale pacifique et la protection des citoyens contre l'insécurité ainsi que le développement de l'économie de proximité.

M. Ahoomey-Zunu, issu de la Convergence patriotique panafricaine (CPP-opposition), a indiqué la nécessité du travail et de l'engagement des différents acteurs, à la fois, pour le développement du Togo et l'intérêt du peuple et a réitéré sa volonté d'ouverture du dialogue avec la classe politique dans son ensemble.

La déclaration de politique générale a été diversement appréciée par les députées. Elle a été rejetée par le groupe parlementaire du Comité d'action pour le renouveau (CAR-opposition avec 4 députés) qui présente comme une exigence de l'heure l' ouverture d'un dialogue entre le pouvoir et l'ensemble de l' opposition.

Contrairement au CAR qui est absent du gouvernement, le groupe parlementaire de l'Union des forces de changement (UFC-opposition), a indiqué l'urgence de la poursuite des grands travaux par le nouveau gouvernement dans lequel ce parti détient sept portefeuilles dont les Affaires étrangères et la Coopération.

L'UFC a insisté sur la réhabilitation des pistes rurales, un des chantiers ayant bénéficié de l'appui de partenaires technique et financiers et pays amis dont la Chine, pour une dynamique nouvelle à la relance économique du pays.

Le grand appui à la Déclaration de politique générale est venu du Groupe majorité parlementaire (GMP-51 députés) issu de la « dissolution-fusion » avril dernier de l'ancien parti au pouvoir le Rassemblement du peuple togolais (RPT) créé en novembre 1969 et qui était au pouvoir jusqu'à sa dissolution.

Le GMP a adhéré aux orientations de l'action du gouvernement et a appelé les acteurs de la vie politique togolaise au sursaut patriotique.

La déclaration de politique générale sera mise en exécution par un gouvernement de 30 portefeuilles ministériels boudé par la plupart des partis de l'opposition qui craignent compromettre leur audience en y entrant. La formation de ce gouvernement intervient dans un contexte d'organisation, avant fin d'année, des élections législatives et locales dont les conditions de préparation sont déjà source de discorde entre le pouvoir et les partis de l' opposition et des organisations de la société civile.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 2 août
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam