Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.07.2012 08h11
Mali : demander maintenant le départ ou le maintien du gouvernement relève de la farce (CSM)

La Convergence pour sauver le Mali (CSM) a déclaré mercredi que "demander maintenant le départ ou le maintien du gouvernement relève de la farce" et que "l'heure est plutôt à l'Union nationale autour des organes de la transition".

Cette réaction de la CSM à travers un communiqué fait suite à une déclaration du Front Uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (FDR, front anti-putsch, ndlr) en date du mardi 24 juillet dernier.

Dans ce communiqué, la CSM a "rappelé que les familles fondatrices de Bamako avaient réuni la classe politique et la société civile dimanche dernier pour prôner la retenue, le désintéressement et le règlement de tous les différends politiques et sociaux dans le cadre des concertations nationales (dont ils devenaient les garants moraux) avec le Haut conseil islamique et le Réseau des communicateurs traditionnels".

"Ladite rencontre s'est tenue à l'initiative des femmes leaders, une initiative saluée par les principaux regroupements politiques que sont la CSM, la COPAM (Coordination des organisations patriotiques du Mali, pro-putsch, ndlr), IBK Mali 2012, le FDR, l'ADPS (Alliance des Démocrates Patriotes pour la Sortie de crise, ndlr) entre autres", précise le communiqué.

Pour rappel, la CSM souligne qu'elle a "choisi une position médiane qui met le Mali au centre de toute discussion ou négociation en vue de sortir le pays de cette situation qui prévaut".

Par ailleurs, dans un autre communiqué rendu public ce même mercredi par des femmes, on note ceci : "les femmes du Mali démentent formellement avoir demandé la démission du gouvernement. Cela est une information tendancieuse de nature à saboter les initiatives". Celles-ci (c'est-à-dire les signataires de ce 2è communiqué) ont également rappelé ladite rencontre tenue le dimanche dernier et "salué" ses "conclusions".

De son côté, le ministre malien de la Communication de la poste et des Nouvelles technologies, Hamadoun Touré, a souligné ce même mercredi que son gouvernement a "déployé d'énormes efforts depuis sa mise en place, en dépit de nombreuses difficultés".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 26 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam