Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.07.2012 13h58
En Afrique du Sud, l'ANC demande une enquête sur les assassinats politiques

Le Congrès national africain (ANC), un parti politique sud-africain, a juré dimanche avec ses alliés de mettre un terme aux assassinats politiques, qui sont en augmentation dans le pays.

Cet appel a été lancé à l'issue d'un sommet de trois jours à Johannesburg entre l'ANC et ses partenaires politiques, le Parti communiste sud-africain (SACP) et le Congrès des syndicats sud-africains(COSATU).

Les trois parties ont souligné le besoin de créer une brigade de police spéciale afin d'enquêter sur les assassinats politiques.

Le secrétaire général de l'ANC, Sihle Zikalala, a affirmé dans une déclaration publiée à la fin du sommet que " tous les assassinats, y compris ceux commis à l'encontre d'autres partis politiques", devraient faire l'objet d'une enquête.

Depuis l'année dernière, 21 membres du Parti de la liberté nationale ont en effet été assassinés, de même qu'un nombre indéterminé de politiciens locaux affiliés à l'ANC, selon l'Agence de presse sud-africaine (SAPA).

M. Zikalala a déclaré qu'il avait également été décidé d'établir une commision chargée d'enquêter sur toutes les allégations formulées à l'encontre des cadres de l'alliance composée de l'ANC, du SACP et du COSATU.

Parmi les neuf provinces du pays, celles de Kwazulu-Natal et de Mpumalanga ont été les plus touchées par les assassinats politiques. Le dernier meurtre en date est celui de Wandile Mkhize, un des chefs de l'ANC dans la municipalité du District d'Ugu, dans la province de Kwazulu-Natal. M. Mkhize a été assassiné le 30 juin à son domicile de Port Shepstone, sur la côte méridionale de la province. Le motif du meurtre reste inconnu, et aucun coupable n'a été arrêté.

Selon les derniers chiffres du COSATU, les assassinats politiques à Mpumalanga seul ont fait plus de 10 morts depuis 2006. Toutes les victimes avaient dénoncé la corruption dans la province.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 20 juillet
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?