Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 19.07.2012 08h50
Le Fonds de développement Chine-Afrique s'engage à investir deux milliards de dollars en Afrique

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD Fund) s'est engagé à investir deux milliards de dollars dans des projets de coopération sino-africains, a annoncé mercredi la Banque de développement de Chine (BDC), l'actionnaire du fonds.

Quelque dix milliards de dollars ont été investis par les entreprises chinoises en Afrique par l'intermédiaire de ce fonds, a indiqué le vice-président de la BDC Yuan Li lors de la 4e conférence des entrepreneurs chinois et africains.

Les investissements promis seront destinés au financement de 60 projets dans 30 pays africains, comme une zone économique et commerciale en Egypte, une cimenterie en Ethiopie et une centrale électrique au Ghana, a précisé M. Yuan.

Plus d'un milliard de dollars ont été destinés aux petites et moyennes entreprises chinoises (PMEs), et une partie de ces investissements a été versée aux PMEs locales via les institutions financières africaines, a noté M. Yuan.

Selon M. Yuan, les prêts en cours accordés par la BDC aux projets de coopération Chine-Afrique totalisaient 13,7 milliards de dollars à la fin du mois de juin.

M. Yuan a ajouté que la BDC renforcerait les investissements et le soutien au financement dans les domaines tels que la construction d'infrastructures, l'agriculture, l'énergie, les ressources minérales et le transport.

Le CAD Fund a été établi en juin 2007 avec un fonds initial d'un milliard de dollars financé par la BDC.

Le fonds fait partie des huit mesures principales pour la coopération Chine-Afrique annoncées par le président chinois Hu Jintao lors du sommet de Beijing du Forum sur la coopération Chine-Afrique en 2006.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 18 juillet
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne