Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 28.06.2012 13h26
Mali : le PM a décidé de procéder à l'audit des Institutions de la République des directions nationales et des projets

L'ensemble des Institutions de la République, des directions nationales et des projets, seront audités prochainement, indique le communiqué du conseil des ministres du Mali de ce mercredi.

« Le Premier ministre a informé le Conseil des ministres de sa décision de procéder prochainement à l'audit des Institutions de la République, des directions nationales et des projets », souligne le communiqué.

A noter que la question de la lutte contre la corruption revient incessamment dans les débats. En effet, le lundi dernier le président du Réseau des parlementaires maliens sur la gouvernance et la lutte contre la corruption (APNAC-Mali), l' honorable Amadou Bouaré était face à la presse. « Toutes les institutions de la République doivent se remettre en cause en s' engageant dans l'exercice républicain d'audit de leur gestion. Si tout le monde s'y met en acceptant cet audit, on pourrait réduire la corruption », avait-il laissé entendre.

Pour rappel, au lendemain des évènements de mars 1991 une opération du genre avait été lancée au Mali, dénommée '' Kokadjè ou laver proprement''. Cette opération avait suscitée beaucoup d' espoirs chez les Maliens qui voyaient en cela une manière de lutter contre la ''corruption qui avait gangréné l'appareil d'Etat et la société''.

Sous l'ère du président Alpha Oumar Konaré (1992-2002) la lutte anti-corruption était au coeur de l'action gouvernementale avec l' institutionnalisation des juges anti-corruption. Avec l'arrivée de Amadou Toumani Touré à la tête du pays en 2002, la lutte contre la corruption a connu une autre dimension à travers la création du bureau du vérificateur en 2004 dont le premier responsable à occuper ce poste est Sidi Sosso Diarra, par ailleurs frère aîné de l'actuel Premier ministre de transition.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent