Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 25.06.2012 08h33
Le Liberia remet 41 dissidents à la Côte d'Ivoire

Le gouvernement libérien a remis samedi 41 dissidents ivoiriens au gouvernement ivoirien, a-t-on appris dimanche de sources gouvernementales.

Le transfert des dissidents a eu lieu à la frontière entre le Libéria et la Côte d'Ivoire, en présence du vice-président libérien Joseph Boakai.

Ces dissidents ivoiriens ont été arrêtés en 2011 par les forces de sécurité libériennes dans la région frontalière alors qu'ils tentaient d'entrer au Liberia à bord de véhicules, munis d'armes et de munitions, après le conflit déclenché par l'élection présidentielle controversée en Côte d'Ivoire.

Les familles des dissidents s'opposaient à leur transfert au gouvernement ivoirien, arguant que cela mettrait leur vie en danger et que le gouvernement du président ivoirien Alassane Ouattara ne leur accorderait pas de procès équitable.

La remise des dissidents intervient dans un contexte de violences frontalières. Des raids menés contre des villes frontalières ivoiriennes en provenance du Liberia ont fait plus de 50 morts. Sept Casques bleus nigérians et huit civils ont été tués dans la plus récente attaque contre la ville frontalière ivoirienne de Taï.

Suite à cette attaque, le Liberia a fermé temporairement sa frontière avec la Côte d'Ivoire en y déployant des soldats, et lancé un mandat d'arrêt contre dix ex-combattants ivoiriens et libériens, un geste visiblement destiné à rassurer Abidjan sur le fait qu'il n'avait aucun intérêt à le déstabiliser et n'avait aucune part dans de telles tentatives perturbatrices.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent