Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 25.06.2012 08h31
Mali : le FDR et l' ADPS optent pour l' organisation d' un Congrès Extraordinaire du Peuple Malien

Le Front uni pour la Sauvegarde de la Démocratie et de la République (FDR) et l' Alliance des Démocrates Patriotes pour la Sortie de crise (ADPS) ont proposé samedi dernier l' organisation d' un Congrès Extraordinaire du Peuple Malien, en termes de propositions de sortie de crise dans ce pays.

Selon les responsables deux structures anti-putsch qui étaient face à la presse ce samedi, ledit congrès "sera préparé par une Commission Nationale de Réflexion Préparatoire et convoqué par le Président de la Transition, Son Excellence Monsieur Dioncounda Traoré".

Cette proposition à l' image de 5 autres ont faites à travers un "mémorandum qui a été rédigé suite aux rencontres qui ont eu lieu les 13, 16 et 17 juin 2012 entre le FDR et ADPS, présidés respectivement par Siaka Diakité et Soumana Sako".

Les responsables de ces deux regroupements de partis politiques et d' associations ont "regretté le fait que depuis mois après son installation, le gouvernement de Cheick Modibo Diarra n' a entreprise aucune action concrète à l' endroit du nord de notre pays".

Le FDR et l' ADPS ont réitéré leur adhésion à la décision de prorogation du mandat de l' Assemblée Nationale jusqu' aux prochaines élections législatives "sous réserve de la mise en place auprès du Président de la Transition d' un Conseil de la République comprenant les représentants de la classe politique et de la société civile".

Dans ce mémorandum, un accent particulier est mis sur la "'mise en place d' un Gouvernement inclusif et plus représentatif bénéficiant de la caution politique et sociale la plus large possible lui permettant de relever les défis existentiels auxquels le pays est confronté".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent