Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 24.06.2012 12h48
Aperçu sur le secteur de l'Artisanat en Tunisie (SYNTHESE)

Le secteur de l'Artisanat représente en Tunisie l'un des vecteurs de la croissance du pays notamment grâce à sa forte contribution dans la croissance touristique, son apport de 2,2% des exportations nationales, 4% du PNB outre la garantie de 7 000 emplois par an.

Ce secteur compte en Tunisie 350 000 artisans répartis sur 76 activités, 1 200 entreprises artisanales et 523 entreprises exportatrices avec une valeur globale d'exportations avoisinant 385 millions de dinars (près de 240 millions de dollars), selon un dernier bilan DE l'Office national de l'Artisanat tunisien (ONAT).

"Malgré les difficultés qu'a connu l'Artisanat en Tunisie en 2011, il reste l'un des importants secteurs créateurs d'emploi et à forte valeur ajoutée à la lumière des énormes capacités des régions tunisiennes au niveau de la diversité et l'abondance de la matière première", a déclaré vendredi M. Sofien Tkaya, directeur général de l'ONAT, lors d'une conférence de presse.

Selon M. Tkaya, ce secteur souffre encore de plusieurs lacunes telles que l'"importation anarchique de produits étrangers et imités, le recul du rythme de la production et de la capacité concurrentielle des entreprises artisanales tunisiennes ainsi que la dégradation de la qualité du produit local (..)".

Il s'agit également de la réticence des jeunes ( particulièrement chez les femmes) sur les activités artisanales en plus du "niveau bas" des rémunérations, soit 80 dinars par mois ( 50 USD).

D'un autre côté, l'Artisanat tunisien est affecté par certaines difficultés dans l'approvisionnement en matière première à des prix préférentiels outre l'implication de nombreux intrus dans les réseaux de distribution des produits artisanaux, ce qui a affecté la transparence des transactions commerciales sur le marché touristique.

Le secteur de l'Artisanat en Tunisie a, en revanche, un ensemble de points forts partant de forte employabilité à faible financement jusqu'aux potentialités d'exploitation à bon escient des ressources naturelles locales, outre l'existence de compétences artisanales à haut niveau, toujours selon M. Tkaya.

L'orientation actuelle en Tunisie est de renforcer la contribution du secteur de l'artisanat dans le développement régional notamment dans les régions intérieures du pays, à travers un plan d'action qui essayera de booster l'insertion des jeunes en chômage au sein du marché d'emploi direct.

Pour se faire, "ce plan d'action partira, dans toutes ces composantes, de l'état des lieux de chaque région du pays et des attentes de ses artisans tout en faisant recours aux capacités exportatrices des spécialités artisanales prometteuses", a rassuré le responsable tunisien.

Le nouveau plan d'action repose également sur la "valorisation des matières premières locales, qui donnera une valeur ajoutée au produit artisanal ami de l'environnement et fortement demandé sur les marchés exportateurs", a-t-il encore précisé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent