Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 20.06.2012 08h35
Burundi : les violences armées ont été réduites de 38 % depuis la dernière campagne de désarmement

La Commission chargée du désarmement de la population civile au Burundi a annoncé ce lundi que les violences perpétrées à l'aide des armes détenues par la population civile ont été réduites de 38% depuis les élections générales de 2010, à en croire le président de la commission, Zénon Ndabaneze.

"Une réduction de 38% des cas de violences armées a été observée à la fin de la campagne de désarmement de la population civile, ce qui a eu un impact intéressant sur la sécurité de la population", a déclaré lundi Zénon Ndabaneze à la presse.

Une étude menée avant lesdites élections par la ligue des droits de l'homme Iteka en collaboration avec le soutien du PNUD- Burundi et l'ONG OXFAM-Novib avait conclu que 100.000 ménages détiendraient chacune une arme au Burundi, raison pour laquelle il y a eu ladite campagne qui a permis de retirer de la population civile plus de 80 % de ces armes.

Compte tenu de la persistance des cas de violences armées dans certains coins du pays et compte tenu aussi de ces 20 % d'armes qui circuleraient encore dans la population, le président de la Commission a invité les gens qui les détiendraient encore à les remettre de leur propre gré.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent
Le sommet du G20 va être confronté à de lourdes tâches