Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 20.06.2012 08h35
L'UE lancera une mission de sécurisation de l'aéroport de Djouba au Soudan du Sud

L'Union européenne (UE) a donné lundi son feu vert à une nouvelle mission dans le cadre de sa Politique de sécurité et de défense commune (PSDC), mission qui vise à renforcer la sûreté aérienne à l'aéroport international de Djouba au Soudan du Sud.

Dénommée "EUAVSEC - South Sudan", cette mission civile répond à une demande du gouvernement sud-soudanais, indiqué l'UE dans un communiqué.

Selon le communiqué, la mission, d'une durée de 19 mois, aura son quartier général à Djouba, au Soudan du Sud, et les activités débuteront en septembre prochain avec le déploiement d'un personnel de 64 membres. Un budget de 12,5 millions d'euros a été affecté à la mission.

"L'UE est déterminée à soutenir la paix, la sécurité et le développement au Soudan du Sud", a déclaré Catherine Ashton, la Haute Représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

"EUAVSEC - South Sudan s'attachera à améliorer la sûreté à l' aéroport de Djouba en vue de la rendre conforme aux normes internationalement reconnues, ce qui est important pour favoriser le développement économique du Soudan du Sud et pour soutenir les efforts visant à éviter que l'aéroport ne devienne une cible pour le terrorisme", a expliqué Mme Ashton.

En particulier, EUAVSEC - South Sudan assurera la formation et l'encadrement des services de sûreté, fournira dse conseils et une assistance en matière de sûreté aérienne et apportera son concours à la coordination des activités relatives à la sûreté, fait savoir le communiqué.

Le Soudan du Sud est enclavé et fortement dépendant du trafic aérien. L'amélioration de la sûreté aéroportuaire permettra d' accroîtra le flux de personnes et de marchandises aini que de dynamiser le commerce.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent
Le sommet du G20 va être confronté à de lourdes tâches