Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 19.06.2012 13h18
Mali : le président de la transition a "pardonné" à ses agresseurs

Le président de transition du Mali, Dioncounda Traoré, a déclaré qu'il "pardonne" à ses agresseurs et qu'il ne "récent aucune rancoeur, aucune amertume", avant d' annoncer son retour au Mali dans un "délai pas trop prolongé", rapporte la télévision nationale malienne dimanche soir.

Lors d'une rencontre avec le Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra à Paris, le président Traoré l'a chargé de transmettre ce message à ses compatriotes.

"Je voudrais que vous transmettiez mes salutations à l'ensemble des Maliens, leur dire que j'ai traversé une dure épreuve. J'ai beaucoup souffert dans ma chair et mon âme. Mais, ces souffrances, je les accepte volontiers, si c'est vraiment par-là, que le peuple malien devait passer pour qu'il retrouve son équilibre", a indiqué le président Traoré.

"Je ne récents aucune rancoeur, je ne récents aucune amertume. Ceux qui m'ont agressé, je suis certain que la plupart d'entre eux ne savaient même pas ce qu'ils faisaient. Donc en ce qui me concerne personnellement, je leur pardonne et je demande à chaque Malien et chaque Malienne de pardonner à son voisin, de pardonner à son prochain, de pardonner à son compatriote et c'est de cela que nous avons besoin aujourd'hui, besoin de solidarité. Tout le reste c'est du vent", a-t-il dit.

Selon le président Traoré, le Mali et face une situation " difficile".

"Maintenant, que nous comprenions vraiment qu'il faut que nous nous donnions la main et que nous agissions comme un seul homme pour arriver à faire face aux grandes difficultés. La situation est difficile, il ne faut pas se voiler la face, mais elle n'est désespérée", a-t-il signalé.

"Je suis certain que les maliens et les maliennes sont capables de trouver en eux les ressorts nécessaires pour se sortir de cette crise", a-t-il déclaré.

Le président Traoré a précisé que le moment venu, "probablement, je m'adresserais solennellement au peuple malien pour lui dire dans les détails comment je vois la suite des opérations".

En ce qui concerne sa santé, M. Traoré a déclaré qu'il "va de mieux en mieux".

"J'ai subi une opération au niveau du front, suite à une fracture consécutive, je pense à un coup de marteau. Les chirurgiens ont dû remettre tous les os à niveau et de les maintenir par deux plâtres de titanes", a-t-il expliqué.

"Les choses évoluent très favorablement. Dans l'ensemble, il y a beaucoup de contagions, beaucoup de déchirures musculaires, il n' y a rien de vital qui soit atteint. La semaine prochaine je commencerai mes examens cardiologiques", a-t-il dit.

"Je crois que dans un délai pas trop prolongé je pourrais refouler à nouveau la terre du Mali que j'aime tant", a-t-il affirmé.

Le président Traoré est à Paris depuis le 24 mai dernier suite à son agression au palais présidentiel par des manifestants pro- putschistes, mécontents de la prolongation de son mandat décidée par la junte et les médiateurs de la CEDEAO.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent
Le sommet du G20 va être confronté à de lourdes tâches