Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.06.2012 08h05
L'Afrique du Sud reste engagée auprès de l'UE dans ses sanctions portées contre le pétrole iranien

Le gouvernement sud-africain a déclaré jeudi qu'il continuerait à s'engager auprès de l'UE en matière de sanctions portées à l'encontre des importations de pétrole iranien.

L'Afrique du Sud continuera également à s'engager auprès des autres pays riches en ressources pétrolières afin de garantir la provision de pétrole brut à long-terme, a déclaré le secteur énergétique dans un communiqué publié par la section gouvernementale en charge des systèmes d'information et de communication.

Ce communiqué a été publié après que les Etats-Unis ont accordé à l'Afrique du Sud une exception de sanctions dans l'importation de pétrole iranien. Cette exemption entrera en vigueur le 1er juillet.

Cette exemption de sanctions concerne également l'Inde, la Malaisie, la Corée du Sud, le Sri Lanka et la Turquie.

Mais les sanctions de l'Union européenne portées contre l'Iran restent un obstacle pour l'Afrique du Sud. Il est désormais interdit aux assureurs européens de fournir des contrats d'assurance ou de renouveler ces contrats aux entreprises iraniennes ou des entreprises possédées par des Iraniens. L'UE a également interdit la signature de nouveaux contrats sur les importations de pétrole et de produits pétrolifères iraniens. L'UE exige aussi l'interruption des contrats actuels d'ici le 1er juillet.

"Contrairement aux Etats-Unis, l'UE ne fera pas d'exception", a déclaré le département.

Les Etats-Unis ont imposé des sanctions à l'encontre de Téhéran suspecté de poursuivre la mise au point d'armes nucléaires.

Au moins 26% du pétrole brut en Afrique du Sud est importé de l'Iran, selon les données publiées par l'Afrique du Sud en juin de l'année dernière.

Sous la pression des Etats-Unis, l'Afrique du Sud a dû réduire ses importations en pétrole brut iranien dont le volume n'est pas précisé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Syrie, un nouveau coup de menton de l'Occident
Un plan d'action enthousiasmant
Les relations sino-iraniennes