Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.06.2012 13h51
Gabon: le conflit territorial entre le Gabon et la Guinée Equatoriale sera transmis à la Cour internationale de justice à la Haye

Le conflit territorial entre le Gabon et la Guinée Equatoriale, au sujet de la souveraineté sur l'île Mbanié et les îlots voisins, sera transmis à l'examen prochainement à la Cour internationale de justice située à la Haye, a annoncé, mardi lors d'un point de presse hebdomadaire à Libreville, le porte-parole de la présidence de la République gabonaise, Alain Claude Bilie Bi Nze.

Selon M. Bilie Bi Nze, le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a été informé de cette décision lundi (le 4 juin) à l'occasion d'une audience qu'il a accordé au président de la cour constitutionnelle gabonaise, Marie Madeleine Mborantsuo, en sa qualité de président de la Commission gabonaise sur ce différend.

La décision de transférer le dossier à la Haye a été prise par le délégué du secrétaire général de l'ONU sur le dossier, à l'issue des récentes négociations entre le Gabon et la Guinée équatoriale en Suisse sous l'égide de l'ONU, médiateur du conflit.

La présidence de la République gabonaise n'a pas commenté cette décision.

Il est à rappeler que depuis près de quatre décennies, la souveraineté de l'île Mbanié ainsi que des îlots Cocotier et Conga, réputés riches en pétrole, empoisonne les relations entre ces deux pays voisins du golfe de Guinée. Les deux pays revendiquent ces morceaux de terre quasi submergées dans la mer.

Après l'échec de toutes les tentatives de négociations amiable, les deux pays ont unanimement convenu de confier le dossier à l'ONU pour une médiation. L'ONU aussi semble se heurter à l'intransigeance des deux Etats.

Le conflit a été oublié à l'occasion de l'organisation commune entre les deux pays de la dernière édition de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de football de janvier à février 2012.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?