Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.05.2012 13h57
RDC : un ministre appelle à la prudence sur les allégations de l'implication du Rwanda dans la guerre de l'est

Le gouvernement de la RDC attend les conclusions de l'enquête sur les allégations accusant le Rwanda d'appuyer les mutins du Mouvement du 23 mars (M23) qui s'affrontent avec les Forces armées de la RDC (FARDC) depuis le début du mois, a déclaré mardi le ministre de Médias, chargé des Relations avec le Parlement et de l'Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, Lambert Mende.

Lambert Mende a appelé à la prudence, craignant un montage pour envenimer les relations entre la RDC et le Rwanda.

L'ONU a accusé le Rwanda, dans un rapport, d'appuyer le M23, notamment en homme et en armes.

L'ONU, qui fonde ses allégations sur les interrogatoires de 11 déserteurs du M23 à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, a fait savoir que des citoyens rwandais ont été recrutés et formés dans leur pays pour renforcer la mutinerie d'ex-rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), que les FARDC combattent depuis début mai dans la province du Nord-Kivu.

Créé le 6 mai et composé de soldats mutins issus de l'ex- rébellion du CNDP, qui ont été intégré dans l'armée en 2009 après des accords de paix avec Kinshasa, le M23 a toujours justifié sa réaction par le non respect des accords par le gouvernement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »