Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 29.05.2012 13h29
L'implosion du Mali serait désastreuse pour ses voisins (UE)

L'implosion du Mali aurait des conséquences désastreuses sur les pays voisins comme le Niger, la Mauritanie et le Sénégal, a mis en garde lundi Louis Michel, co-président Europe de l'Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, lors de l'ouverture de la 23e session de l'Assemblée à Horsens ( Danemark).

Durant l'Assemblée paritaire, des membres du Parlement européen et leurs homologues des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique se penchent sur l'impact politique du conflit libyen sur les pays ACP et l'UE, la volatilité des prix et du fonctionnement des marchés agricoles ainsi que l'impact social et environnemental de l'activité minière sur les pays ACP.

Selon un communiqué du Parlement européen, M. Michel a estimé que l'actuelle crise dans le Sahel ne pourrait être résolue sans interventions politiques et militaires.

"Les conséquences du conflit libyen n'ont été nulle part aussi désastreuses qu'au Mali", coupé en deux après le coup d'Etat du mois de mars, l'indépendance ayant été autoproclamée par la rébellion tourage au Nord et le pays étant marqué par la présence d'un groupe terroriste international, a dit M. Michel.

Il a souligné qu'un "effet domino" frapperait également l'Algérie, le Burkina Faso et même la Libye.

M. Michel a appelé au déploiement rapide en juillet 2012 de la mission civilo-militaire dans la région et à l'appui financier à la Communauté des Etats d'Afrique occidentale (CEDEAO) en cas d'opération militaire au Mali.

"Le plus grave est que la crise politico-militaire laisse dans le besoin une population vulnérable", a indiqué M. Michel, attirant l'attention sur 130.000 réfugiés maliens qui ont fui le pays avant la fin avril.

"L'impact le plus immédiat de la crise portera sur la nourriture", a pour sa part affirmé le co-président ACP de l'Assemblée paritaire, Musikari Kombo (Kenya).

"La nourriture et les médicaments deviennent rapidement rares pour les familles les plus pauvres", a-t-il dit.

"Le Nigeria fait face à une croissance de la menace terroriste", qui met directement en danger la structure fédérale du pays et sa démocratie, a ajouté M. Kombo.

MM. Michel et Kombo ont plaidé à cette occasion pour une résolution rapide et pacifique des conflits entre le Soudan et le Sud-Soudan et une approche équitable de la part de la communauté internationale vis-à-vis des deux pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »